Filmographie

Hunzinger Chloé, <i>L’Algérie nouvelle, on y croyait,</i> Real Productions, Ina, France Télévisions, CRRAV Nord-Pas de Calais.

Hunzinger Chloé, L’Algérie nouvelle, on y croyait, Real Productions, Ina, France Télévisions, CRRAV Nord-Pas de Calais.

En 1962, les accords d’Évian mettent fin à huit années de guerre de décolonisation entre la France et l’Algérie. Un million de Français d’Algérie quittent leur terre natale pour se réfugier en France. À contre-courant, des dizaines de milliers d’Européens débarquent en Algérie. Anticolonialistes, militants internationalistes, tiers-mondistes ou amis de cette « Algérie nouvelle » ils souhaitent aider à reconstruire le pays. Ce film raconte les lendemains de l’indépendance, ainsi que les relations qui ont continué de lier étroitement les deux pays.

2012
Vautier René, Le Thomas Michel, <i>Afrique 50,</i> Les Mutins de Pangée.

Vautier René, Le Thomas Michel, Afrique 50, Les Mutins de Pangée.

Afrique 50 est un monument de notre patrimoine cinématographique. Premier film à oser révéler les méfaits du colonialisme français en 1950, il est un tel choc pour le gouvernement français qu’il sera censuré pendant un demi-siècle. C’est à travers ces premières images que les Français comprennent l’envers du décor colonial.

2012
Vautier René, <i>De sable et de sang</i>, les Films de l’an II.

Vautier René, De sable et de sang, les Films de l’an II.

Il y a vingt ans, René Vautier s’est rendu à Akjoujt, ancienne ville minière de Mauritanie. Des liens se sont tissés avec les habitants. Un jeune homme a continué à lui envoyer des images de son pays, de sa vie envahie par le sable et le désespoir. Puis il est mort d’avoir voulu rejoindre l’Europe. René nous parle de ces rencontres manquées entre les civilisations et les hommes, de ses engagements, de ses regrets et de ses espoirs persistants.

2012
Allouache Merzak,<i> Normal !</i> Baya Films.

Allouache Merzak, Normal ! Baya Films.

Après les émeutes de décembre 2010 et les premières marches pacifiques, alors que le printemps arabe commence en Tunisie et en Egypte, Fouzi veut réunir ses comédiens pour leur montrer le montage inachevé du film qu’il a réalisé deux ans auparavant sur la désillusion d’une jeunesse qui cherche à exprimer ses idées artistiques. Pendant la projection du film, le débat s’installe : quelle est la place de la création en Algérie ? Comment créer sans se confronter à la censure ? Comment résister ? En réalisant des films ou en marchant vers une nouvelle révolution ?

2012
Deroo Éric et Perrin Jacques,<i> L’Empire du milieu du Sud,</i> France télévisions et Gaumont Pathé Archives.

Deroo Éric et Perrin Jacques, L’Empire du milieu du Sud, France télévisions et Gaumont Pathé Archives.

L’empire du milieu du sud est une fresque lyrique retraçant l’histoire du Vietnam de la colonisation française à la chute de Saïgon. À partir d’archives inédites glanées à travers le monde (France, Vietnam, Japon, Cuba, Suède, Russie, États-Unis, Chine, Hongrie, Pologne, Australie) et de textes d’époque mêlant poèmes vietnamiens, récits français et américains, lettres de soldats, propagandes et bandes d’actualités, tous magnifiquement lus par Jacques Perrin, les réalisateurs composent un poème nostalgique, douloureux et extrêmement émouvant, en hommage à ce peuple mille fois opprimé.

2010
M’Bokolo Elikia, Sainteny Philippe, Ferrari Alain et Péreité Jean-Baptiste, <i>Afrique(S) : une autre histoire du XX<sup>e</sup> siècle,</i> Temps noir production, France 5 et INA.

M’Bokolo Elikia, Sainteny Philippe, Ferrari Alain et Péreité Jean-Baptiste, Afrique(S) : une autre histoire du XXe siècle, Temps noir production, France 5 et INA.

La série AFRIQUE(S), Une autre histoire du XXe  siècle propose de revivre 100 ans de l’histoire de l’Afrique, par la voix de ses grands acteurs, tous ceux qui, de près ou de loin, ont pris part à son réveil et l’ont fait entrer dans le XXIsiècle. Construit à partir d’entretiens avec les plus grandes personnalités africaines et d’archives uniques, inédites et en danger de disparition, cette série nous plonge dans le passé du continent ignoré, des soubresauts de l’ère coloniale aux grandes aventures de la démocratie et de l’unité africaine, en passant par le bouillonnement des indépendances et les guerres civiles, le chaos des conflits mondiaux, l’effervescence des crises et les renouveaux culturels. Et dans la mémoire de ce continent, inconscient de l’Occident, où agissent les plus profondes pulsions de notre développement, se dessinent les grandes cases vides de notre histoire.

2010
Djimbira Cheikh, <i>Dakar</i>.

Djimbira Cheikh, Dakar.

Un documentaire qui revisite l’histoire de la Médina, première banlieue de Dakar. Doit-on gommer ou non, à Dakar, le legs architectural hérité de la colonisation ? Faut-il débaptiser les rues, boulevards et édifices construits durant cette période ? Y a-t-il, à Dakar, une politique de conservation du patrimoine ? Experts et universitaires tentent de répondre à ces questions.

2010
Bressy Marianne, <i>En état de dépendance(s),</i> Candela Productions & France Télévision.

Bressy Marianne, En état de dépendance(s), Candela Productions & France Télévision.

Albert Londres écrivait « Au bagne » en 1923. Il venait en Guyane et découvrait l’horreur de la vie des bagnards. De leur misère, il déduisait le décalage, l’inertie, le mensonge d’un système colonial français appliqué à 7000 kilomètres de la métropole. Qu’apprendrait-on aujourd’hui en faisant le même voyage ? En 2008 ceux qui errent dans les rues sont les toxicomanes. Des centaines de noirs intoxiqués au crack hantent les villes guyanaises telles des zombis. La Guyane n’est plus une colonie depuis 1946. Pourtant l’état de dépendance de ses exclus rappelle étrangement les pires moments de sa colonisation.

2009
Design : www.graphipro.com | Développement : equity