Bibliographie

Blanchard Pascal, « La France arabe, treize siècles de passion », Le courrier de l’Atlas, septembre 2013.

L’édition du mois de septembre 2013 propose un dossier complet sur « La France arabe, treize siècles de passion ». Il propose de découvrir ce passé oublié à travers des focus sur la « conquête sarrasine », une saga oubliée, un tour de France du patrimoine arabo-musulman et une interview de Pascal Blanchard à l’occasion de la sortie du livre La France arabo-orientale, treize siècles de présences (La Découverte).

 

Thomas Dominic, Noirs d’Encre. Colonialisme, immigration et identité au cœur de la littérature afro-française, Éditions La Découverte, 2013.

La France est entrée depuis les années 1990 dans une ère nouvelle : l’immigration et les productions culturelles qui ont émergé des communautés postcoloniales ont produit des structures socioculturelles radicalement nouvelles, interrogeant ainsi l’idée de « francité » et le sens même du mot « nation ». Dans cet ouvrage original à plus d’un titre, Dominic Thomas explore les impacts sur les sociétés et populations africaines de la dissolution partielle des structures d’Etats-nations modernes en faveur de mécanismes économiques, juridiques et politiques supranationaux.

Gueye Abdoulaye, Les intellectuels africains en France, l’Harmattan, 2012.

L’attention des chercheurs s’est portée sur les intellectuels africains des années 50-70. Des études sur les intellectuels de la période postérieure manquent cruellement. L’auteur de ce livre prend en charge cette constatation. Il montre comment et pourquoi d’une génération à l’autre, les intellectuels africains sont passés de la valorisation de l’enracinement en terre africaine au choix actuel de l’expatriation. Cette mutation implique de nouveaux enjeux et de nouvelles actions de la part de ces intellectuels, notamment la dénonciation de la précarité des chercheurs africains au sein de l’Université française, et des controverses entre africanistes, spécialistes de l’Afrique, et les intellectuels africains.

Boli Claude, Gastaut Yvan, Grognet Fabrice (dir.), Allez la France ! Football et immigration, Gallimard, 2010.

Suivant une approche pluridisciplinaire (histoire, sociologie, anthropologie), cet ouvrage explore le rapport fécond – mais aussi controversé et ambigu – entre football et immigration, et fait revivre les destins de footballeurs, d’Auguste Jordan à Zinedine Zidane – amateurs ou professionnels, connus ou anonymes – qui ont passé les frontières pour venir jouer en France.

Ndiaye Pap, La condition noire : Essai sur une minorité française, Éditions Gallimard, 2009.

Exploits des sportifs de haut niveau, émeutes en banlieue, lutte contre le racisme et les discriminations, mouvement associatif : depuis une dizaine d’années, les Noirs vivant en France métropolitaine sont apparus si visiblement sur la scène publique nationale qu’on peut parler aujourd’hui d’une « question noire française ». C’est à ce travail fondateur de black studies à la française que Pap Ndiaye s’est consacré. Comment définir les Noirs de France ?

Boubeker Ahmed (dir.), Histoire politique des immigrations (post) coloniales. France (1920-2008), Éditions Amsterdam, 2008.

Ce livre voudrait contribuer à combler les lacunes en offrant une vision panoramique et dynamique de l’histoire des luttes de l’immigration postcoloniale depuis un siècle. Rassemblant les meilleurs spécialistes du monde universitaire sur la question et les analyses de nombreuses figures importantes du « mouvement autonome de l’immigration », il propose une représentation inédite d’une histoire méconnue et constitue le premier ouvrage de référence sur le sujet publié en France

Clément Sarah, Gastaut Yvan (dir.), « Les footballeurs maghrébins de France au XXe siècle : itinéraires professionnels, identités complexes », Migrance, n° 29, premier trimestre 2008.

Ce numéro fait suite au colloque organisé à Marseille en novembre 2007 par Génériques et We are football association, sur le thème : les footballeurs maghrébins en France au XXe siècle. Sur le même thème, ce numéro prolonge l’étude menée sur le sujet.

Deroo Eric, La grande traversée de l’Afrique (1896-1899), Congo, Fachoda, Djibouti, LBM/ECPAD, 2010.

Récemment retrouvés et restaurés, les albums photographiques du capitaine Baratier, très proche de Marchand, publiés ici pour la première fois dans leur intégralité, permettent de suivre jour après jour, en images, l’épopée de la « grande traversée », tandis que de nombreux autres documents inédits, issus des fonds Largeau, viennent en éclairer des aspects peu connus.

El Yazami Driss, Gastaut Yvan, Yahi Naïma (dirs.), Générations, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France, Gallimard/CNHI/Génériques, 2009.

Cet ouvrage offre un portrait riche et inédit des Maghrébins de France, de la fin du XXIe siècle à nos jours. Peinture, littérature, musique mais aussi histoire militaire ou coloniale, évocation des pratiques religieuses ou des mobilisations politiques, autant de facettes d’une histoire méconnue et prometteuse. Composé d’une cinquantaine de contributions d’historiens, de sociologues et d’intellectuels et illustré de 400 documents, cet ouvrage pionnier démontre l’appartenance de l’histoire culturelle des Maghrébins en France au patrimoine et à la mémoire collective.

Harris Eddy L., Paris en noir et black, Liana Levi 2009.

Dans le sillage de James Baldwin, Richard Wright et tant d’autres, Eddy Harris a choisi Paris. Observateur sagace, il savoure la magie des lieux, des rencontres, une liberté toute neuve. Au fil du récit se dégagent des thèmes aussi essentiels que les raisons de l’exil, le sentiment d’appartenance, les ambiguïtés du modèle français d’intégration, le racisme… « La vie est un voyage, mieux je la décris, mieux je la vis », aime à dire Eddy Harris. Un voyage dont il est le touriste permanent.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity