Bibliographie

El Yazami Driss, Gastaut Yvan, Yahi Naïma (dir.), Générations, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France, Paris, Gallimard/CNHI/Génériques, 2009.

Cet ouvrage offre un portrait riche et inédit des Maghrébins de France, de la fin du XIXèsiècle à nos jours. Peinture, littérature, musique mais aussi histoire militaire ou coloniale, évocation des pratiques religieuses ou des mobilisations politiques, autant de facettes d’une histoire méconnue et prometteuse. Composé d’une cinquantaine de contributions d’historiens, de sociologues et d’intellectuels et illustré de 400 documents, cet ouvrage pionnier démontre l’appartenance de l’histoire culturelle des Maghrébins en France au patrimoine et à la mémoire collective.

Mayeur Laurence, Poinsot Marie, « Histoire des immigrations : panorama régional » in Revue Hommes et Migrations, N°1278, 2009.

Ce dossier présente les résultats de la première phase du programme de recherche intitulé « Histoire et mémoires des immigrations en régions aux XIXe et XXe siècles » initié en 2005 par l’Agence Nationale pour la Cohésion sociale et pour l’égalité des chances (l’Acsé). Neuf synthèses régionales y proposent des récits historiques sur l’immigration, inédits pour certaines régions. Un article de l’équipe de coordination du programme dirigée par Gérard Noiriel propose une analyse critique des synthèses

Blanchard Pascal, Ferro Marc, Veyrat-Masson Isabelle (coord.) « Les guerres de mémoires dans le monde » in Hermès n°52, 2008.

Le terme de « guerres de mémoires » est omniprésent dans l’actualité. Aux quatre coins du monde, la mémoire, le passé et l’histoire sont devenus des enjeux politiques et médiatiques majeurs. Ce numéro d’Hermès se propose de faire de ces conflits un sujet d’étude et de décryptage. Pour mieux appréhender ces questions, sont étudiées des aires géographiques très diverses (de l’Australie à l’Amérique, du Japon à l’Espagne, du Chili à l’Inde…), mais aussi des supports et espaces de médiatisation multiples (les camps, l’école, la presse, le cinéma, les monuments, la loi…) et des temporalités larges. Enfin, trois grandes thématiques mémorielles structurent ce dossier : « Colonisation et esclavage », « La fin des dictatures » et « Shoah, génocides et massacres ».

Boubeker Ahmed, Hajjat Abdellali (dir.), Histoire politique des immigrations (post) coloniales. France (1920-2008), Paris, Éditions Amsterdam, 2008

Ce livre voudrait contribuer à combler les lacunes en offrant une vision panoramique et dynamique de l’histoire des luttes de l’immigration postcoloniale depuis un siècle. Rassemblant les meilleurs spécialistes du monde universitaire sur la question et les analyses de nombreuses figures importantes du « mouvement autonome de l’immigration », il propose une représentation inédite d’une histoire méconnue et constitue le premier ouvrage de référence sur le sujet publié en France

Rodier Claire, Terray Emmanuel, Immigration : fantasmes et réalités. Pour une alternative à la fermeture des frontières, La Découverte, 2008

L’idée de ce livre est partie d’un double constat : la référence au respect des droits de l’homme ne suffit pas, ou ne suffit plus, pour remettre en cause les politiques migratoires qui leur portent atteinte. Face aux fantasmes et aux mensonges, cet ouvrage a pour objectif de poser les bonnes questions, d’analyser les conséquences des politiques menées et de démonter les solutions hâtives, afin de montrer la réalité des situations et de susciter le débat. Il suggère qu’une politique alternative à la fermeture des frontières n’est pas forcément irréaliste ou utopique.

Stora Benjamin, Temime Émile (dir.), Immigrances : l’immigration en France au XXe siècle, Paris, Hachette littératures, 2007.

L’immigration est devenue en France un objet essentiel de controverse politique. Cet ouvrage, dirigé par Benjamin Stora et Enfile Temime, rassemble les contributions de quatorze des meilleurs spécialistes des questions migratoires. Il présente l’état de la recherche aujourd’hui, selon trois grandes parties : les politiques de l’immigration, les problèmes économiques et sociaux rencontrés par les immigrés et enfin les représentations de l’immigration.

Blanchard Pascal et Espaignet Yves en collaboration avec Bencharif Lela et Bancel Nicolas, “Un siècle de présence des Suds” (supplément presse), in Le Progrès, 2007.

Ce dossier est publié par Le Progrès et le groupe de recherches Achac à l’occasion de la sortie de l’ouvrage Lyon capitale des outre-mers, ouvrage collectif édité par les éditions La Découverte, rassemblant près d’une cinquantaine de contributeurs.

Noiriel Gérard, Le Creuset français : Histoire de l’immigration XIXe-XXe siècle, Seuil, 2006

Le Creuset français est désormais un « classique » sur l’immigration. Dans le débat passionnel que suscite ce thème, Gérard Noiriel fait entendre son point de vue. Il propose de rendre compte de l’immigration dans son ensemble, sans s’en tenir compte des spécificités (le « problème juif », le « problème maghrébin », le « cas des réfugiés » ou l’histoire coloniale). L’immigration n’est pas un fait extérieur mais elle est pour lui un problème interne à la société française contemporaine. Prendre au sérieux la diversité des origines de la population actuelle de la France, c’est adopter un autre point de vue sur son passé, c’est écrire autrement son histoire, c’est penser autrement les process de l’immigration.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity