Memoire Combattantes

FILMS

Bakary Diallo (1892-1979)

Biographie

Bakary Diallo est né, vers 1892, à Mbala près de Podor, petite localité à deux cent kilomètres à l’est de Saint-Louis du Sénégal sur l’île de Morfil entre les deux bras du fleuve Sénégal. À dix neuf ans, attiré par la solde plus que par le métier militaire, il s’engage dans les tirailleurs sénégalais le 4 février 1911. Après la campagne du Maroc, il débarque en France, à Sète, en août 1914 pour rejoindre le front. Il est caporal.

La guerre est courte pour Bakary Diallo. À la fin du mois de septembre 1914, dans la région de Reims, au moment où le front se stabilise après la victoire de la Marne, il est d’abord blessé au bras et refuse d’être évacué, puis une balle lui fracasse la mâchoire et lui coupe la langue. Il est soigné à Épernay, puis suit une longue convalescence dans divers hôpitaux, de Paris à Menton. À la fin de la guerre, il décide de ne pas retourner au Sénégal, obtient la nationalité française et exerce plusieurs métiers dont notamment celui de portier d’hôtel à Monte Carlo. Alors qu’il ne savait ni lire, ni écrire en arrivant en France, Bakary Diallo publie, en 1926, un livre intitulé Force et Bonté. C’est une autobiographie dans laquelle il raconte, en cent soixante-dix pages, son parcours de tirailleur sénégalais. Plus tard, à l’heure des indépendances, son livre est critiqué, présenté comme trop favorable à la colonisation française. Pourtant, son récit – celui d’un tirailleur, poète, écrivain et héros – n’est pas seulement un livre, c’est un témoignage exceptionnel sur ceux qui étaient les sans-voix du conflit mondial, une source de mémoire de la Grande Guerre du premier tirailleur sénégalais ayant relaté par écrit ses souvenirs.

En 1928, Bakary Diallo revient au Sénégal où il meurt en 1979.Il demeure l’un des premiers écrivains-soldats de la Grande Guerre.

Liens Externes:



140x140
140x140

Tirailleur, poète, écrivain et combattant de la Grande Guerre

Design : www.graphipro.com | Développement : equity