Memoire Combattantes

FILMS

Do Huu VI (1883-1916)

Biographie

Do Huu Vi, né le 17 février 1883, est le quatrième fils de Do Huu Phuong, riche mandarin de Cholon près de Saïgon en Indochine française. Il donne à ses fils une éducation occidentale qui font leurs études à Paris, au lycée Janson de Sailly.

Do Hûu Vi entre à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr en 1904. Quatrième indochinois à porte le casoar, il appartient à la promotion Centenaire d’Austerlitz. Sous-lieutenant d’infanterie en 1906, il est affecté au Maroc où il se distingue par son courage à la tête de sa section. Il se passionne aussi pour les aéroplanes et obtient, en 1911, le brevet de pilote n° 649 délivré par l’aéroclub de France. Il revient, comme pilote militaire, au Maroc en 1912. Il démontre que l’avion est un moyen de reconnaissance remarquable en permettant, par les informations transmises rapidement, le dégagement d’une colonne bloquée par des rebelles. Au début de 1914, il retourne en Indochine pour faire des essais d’hydravions sur le Mékong et définir les bases d’une aviation aux colonies. Dès octobre et à sa demande, il rejoint la France. Il participe alors à de nombreux vols de reconnaissance, faisant toujours preuve de ténacité. En avril 1915, il est victime d’un accident à l’atterrissage alors qu’il avait pris l’air pour une mission importante en dépit de conditions atmosphériques déplorables. Le bras gauche est cassé, la mâchoire et la base du crane sont fracturées. Il reste neuf jours dans le coma. Les séquelles physiques sont très graves : il ne peut plus piloter. Il a été cité trois fois ; il a reçu la Légion d’honneur. Il n’a plus à faire preuve de son courage et de son patriotisme. Il pourrait ainsi rester dans l’aviation comme observateur ou dans un état-major où ses connaissances seraient appréciées. Cela ne correspond ni à son tempérament ni à son sens du devoir. « Il faut être doublement courageux, car je suis Français et Annamite » aurait dit Do Huu qui demande à revenir dans l’infanterie et obtient le commandement d’une compagnie dans la Légion étrangère.

Le capitaine Do Huu Vi est tué le 9 juillet 1916 dans la Somme. En 1921, son frère, également officier, avec le soutien des autorités coloniales, ramène son corps au Vietnam. Son nom est alors célèbre, un timbre à son effigie sera même produit pour lui rendre hommage.

Liens Externes



140x140
140x140

Le premier aviateur vietnamien dans le ciel de France pendant la Première Guerre mondiale

Design : www.graphipro.com | Développement : equity