Memoire Combattantes

FILMS

Eugène Bullard (1895-1961)

Biographie

Eugène Bullard est né en 1895 à Columbus, en Géorgie aux États-Unis. Descendant d’esclaves par son père et d’Indiens Creek par sa mère, il rejoint l’Europe en 1911 pour échapper au racisme qui domine aux États-Unis, d’abord en Grande-Bretagne puis en France, sur le conseil de son père qui lui aurait vanté la liberté qui y règne. Il se fait d’abord connaître dans le milieu de la boxe à Paris. Le 19 octobre 1914, il s’engage dans la Légion étrangère ; sa carrière militaire commence.

Il est de tous les combats, sur la Somme, en Champagne, à Verdun… Grièvement blessé à la cuisse en 1916, il est inapte pour l’infanterie. Il se porte alors volontaire pour l’aviation qu’il rejoint en 1917. D’abord mitrailleur puis pilote, il participe à plusieurs combats et obtient deux victoires. Il ne peut toutefois intégrer l’aviation américaine (ni la célèbre escadrille Lafayette) lorsque les États-Unis entrent en guerre… car il n’y a pas de pilote noir dans l’armée américaine. Il termine la guerre comme caporal dans les services de l’arrière d’un régiment français tout en restant le seul aviateur noir du conflit. Après-guerre, musicien, directeur de cabaret, il est une figure des nuits parisiennes, aux côtés d’artistes aujourd’hui célèbres comme Joséphine Baker ou Louis Armstrong. En 1940, Eugène Bullard s’engage au 51e d’infanterie. Le 18 juin, près d’Orléans, il est blessé à la colonne vertébrale et évacué vers les États-Unis. A New-York, il devient un militant de la France libre dans l’organisation France-Forever.

Le général de Gaulle reconnaîtra ce « Français de l’étranger » et en 1959, il sera fait chevalier de la Légion d’honneur alors qu’il est déjà titulaire des Croix de guerre 14-18 et 39-45 ainsi que de la Médaille militaire et la Croix du combattant volontaire pour son engagement durant la Grande Guerre. Il meurt aux États-Unis dans un quasi anonymat le 12 octobre 1961. En 1991, sa mémoire est à nouveau sur le devant de la scène et il est promu sous-lieutenant de l’US Air Force – à titre posthume – à l’initiative du général Colin Powell.

Liens Externes:



140x140
140x140

Le premier aviateur noir de la Première Guerre mondiale

Design : www.graphipro.com | Développement : equity