Memoire Combattantes

FILMS

Lazare Ponticelli (1879-2008)

Biographie

En 1906, Lazare Ponticelli arrive en France. Il a neuf ans. Il est seul, sans papier, ne sait ni lire ni écrire et encore moins parler français. Tenaillé par la faim, sans un sou en poche, il arrive à Paris et trouve d’abord du secours en gare de Lyon puis un premier emploi comme ramoneur. Né le 24 décembre 1897 à Bettola en Italie, il est orphelin de père et abandonné par sa mère.

Quand la France, entre en guerre, en 1914, Lazare Ponticelli s’engage dans la Légion étrangère pour défendre son pays d’adoption et se retrouve dans le régiment garibaldien aux côtés de migrants italiens. Il combat dans la région de Soissons et en Argonne. Démobilisé en mai 1915, lorsque l’Italie entre en guerre, il est contraint de rejoindre l’armée italienne. Il est affecté dans les Alpini et combat contre les Autrichiens dans les Dolomites. Il est ensuite blessé puis revient dans son unité et participe à la bataille décisive de Monte Grappa en 1918. Démobilisé, il revient en France en 1920. Lors du déclenchement de la guerre en 1939 et alors qu’il vient à peine d’être naturalisé français, il veut s’engager. Il est jugé trop âgé par le bureau de recrutement de Paris. En 1942, il décide de rallier la Résistance.

Quand Lazare Ponticelli disparaît, le 12 mars 2008, à 110 ans, la France perd son dernier poilu. Il lui avait été proposé une inhumation au Panthéon, mais il a refusé. L’homme que l’on enterre le 17 mars 2008 est le dernier combattant français de la Grande Guerre. Le président de la République lui rend alors hommage dans la cour de l’hôtel des Invalides à Paris et déclare « Nul n’entendra plus le vieux Poilu dire à ses petits-enfants ou à ses arrière-petits-enfants : ne faites plus jamais la guerre ».

Liens Externes



140x140
140x140

Lazare Ponticelli, le dernier poilu de la Grande Guerre

Design : www.graphipro.com | Développement : equity