Memoire Combattantes

FILMS

Max Guedj (1913-1945)

Biographie

Fils d’un bâtonnier juif du barreau de Casablanca au Maroc, Max Guedj est né le 8 juin 1913 à Sousse en Tunisie. Devenu à son tour avocat, il se passionne pour l’aviation durant son service militaire. Max Guedj obtient son brevet de pilote civil en 1938. Lorsque la guerre éclate, il rejoint comme soldat de deuxième classe le 2e régiment de zouaves, à Meknès en Algérie.

Opposé à l’armistice, qui signifie pour lui l’instauration d’un régime de collaboration, il gagne l’Angleterre en septembre 1940. Début octobre, il s’engage dans les Forces aériennes françaises libres, sous le pseudonyme de Max Maurice. Pilote d’un chasseur bombardier britannique multirôle, Beaufighter, Max Guedj est affecté au 248e Squadron du Coastal Command et participe à de nombreuses missions d’attaque de navires, de photographie et de protection des sous-marins contre les avions allemands. Il s’expose avec témérité et revient à maintes reprises à la base avec des appareils dangereusement endommagés. Mais, à chaque fois, il est volontaire pour repartir. En juillet 1942, Max Guedj est envoyé à Malte où il participe à de nombreuses opérations de bombardements contre les aérodromes de l’Axe comme à la protection de convois de navires alliés. En 1943, il obtient une DSO (Distinguished Service Order) lors d’un combat particulièrement difficile face à un bombardier de la Luftwaffe Junker 88. En 1944, totalement investi par sa mission, alors que le front en Normandie est désormais ouvert depuis Overlord (6 juin 1944), il demande à ne plus participer qu’aux missions d’attaque de bateaux les plus dangereuses, à bord de son Mosquito. En décembre 1944, il est nommé lieutenant-colonel de la Royal Air Force et prend le commandement du 143e Squadron qui est déployé au-dessus de la Norvège.

Le 15 janvier 1945, il attaque un convoi de navires ennemis, coule deux bâtiments avant que son appareil, sérieusement endommagé, ne soit abattu par des chasseurs bombardiers. Max Guedj et son navigateur britannique, le Lieutenant Langley, meurent au combat. Max Guedj reste une figure exemplaire des combats aériens de la Seconde Guerre mondiale, tant par les résultats obtenus que par son abnégation.

Liens Externes:



140x140
140x140

Une figure exemplaire des combats aériens de la Seconde Guerre mondiale

Design : www.graphipro.com | Développement : equity