Memoire Combattantes

FILMS

Raphaël Élizé (1891-1945)

Biographie

Arrière-petit fils d’esclave, Raphaël Élizé est né le 4 février 1891 à Saint-Pierre, en Martinique, que ses parents quittent, en 1902, pour venir s’installer à Paris. Après de bonnes études, Raphaël Élizé entre à l’école vétérinaire de Lyon et obtient son diplôme en juillet 1914 avant d’être mobilisé comme vétérinaire au 36e régiment d’infanterie coloniale.

Il s’installe ensuite, avec son épouse, comme vétérinaire à Sablé-sur-Sarthe, un bourg de six mille habitants. Il s’intègre parfaitement dans cette France rurale grâce à ses compétences professionnelles, sa grande culture générale et ses qualités humaines. Membre de la SFIO, il s’engage avec de fortes idées sociales dans la politique locale et, en 1929, il est élu maire de sa commune puis réélu en 1935. Il réalise des projets très novateurs pour l’époque car il croit dans le progrès et dans les vertus du sport : cantine scolaire, maison du peuple, terrain de foot, piscine… En 1939, il est à nouveau mobilisé comme vétérinaire. De retour à Sablé-sur-Sarthe en 1940, il est destitué de son mandat sous la pression raciste des Allemands. Il entre alors dans un réseau de résistance. Il parle allemand et est consulté en tant que vétérinaire par la Wehrmacht. Il en profite pour fournir des renseignements sur l’occupant. Dénoncé, il est arrêté en septembre 1943. D’abord emprisonné à Angers, il est transféré au camp de Royallieu près de Compiègne, avant d’être déporté pour faits de résistance en Allemagne.

Le 9 février 1945, Raphaël Élizé meurt à Buchenwald après avoir été blessé lors du bombardement de l’usine dans laquelle il travaillait. Il est depuis entré dans la légende comme le premier maire noir élu dans l’Hexagone sous la IIIe République.

 Liens Externes:



140x140
140x140

Héros de la Seconde Guerre mondiale, et premier maire noir originaire des Antilles dans l’hexagone.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity