Memoire Combattantes

FILMS

Roland Garros (1888-1918)

Biographie

Roland Garros est né le 6 octobre 1888 à Saint-Denis de la Réunion dans une famille originaire de Toulouse par son père et de Lorient par sa mère. Son père s’installera ensuite avec son épouse et ses enfants comme avocat à Saigon, en Indochine. En 1900, il part seul pour le collège Stanislas à Paris. Il contracte alors une grave pneumonie et est envoyé poursuivre la classe de 6e à Cannes. Grâce au soleil, au sport et à une forte personnalité, il recouvre la santé. Il continue ses études à Nice puis à Paris, à Janson de Sailly où il s’initie au rugby, avant d’intégrer HEC.

Il se passionne alors pour l’automobile et ouvre près de l’Arc de Triomphe un commerce de revente de « voitures automobiles ». En 1909, lors de la grande semaine de l’aviation à Reims, il se découvre une nouvelle passion, voler, qu’il finance avec les bénéfices des ventes de voitures. Il obtient le brevet de pilote en 1910. Il devient très vite l’un des pionniers de l’aviation, gagne de nombreuses courses et des prix, en particulier celui attribué par Henri Deutsch de la Meurthe. Il effectue divers voyages aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Europe. Le 13 septembre 1913, il réussit la première traversée de la Méditerranée, de Fréjus à Bizerte, soit sept cent quatre-vingt kilomètres, un véritable exploit.

Roland, né à la Réunion et n’ayant pas fait de service militaire n’est pas mobilisable. Il s’engage dès le 2 août 1914 comme pilote. Après avoir participé à de nombreuses missions de reconnaissance et d’observation, il met au point une mitrailleuse tirant à travers l’hélice. Avec ce dispositif, il abat trois avions allemands en avril 1915. Une panne l’oblige à se poser dans les lignes allemandes. Prisonnier, il ne réussit à s’évader qu’en février 1918. En dépit de son état de santé et d’une forte myopie aggravée durant sa captivité, il reprend le combat et meurt le 28 octobre 1918, au-dessus de Vouziers dans les Ardennes ; son avion est abattu par un Fokker allemand. Il recevra un hommage national et un monument sera créé en son souvenir.

En 1927, Émile Lesieur, ami de Garros et membre comme lui du Stade français depuis 1906, obtint que le nom de Roland Garros soit donné au nouveau stade de tennis parisien qui était construit pour accueillir les épreuves de la Coupe Davis et depuis plusieurs années les internationaux.

Liens Externes:



140x140
140x140

Aviateur et héros de la Première Guerre mondiale

Design : www.graphipro.com | Développement : equity