Memoire Combattantes

FILMS

Roustam Raza (1782-1845)

Biographie

Né en Géorgie en 1782, Roustam Raza, est enlevé à l’âge de treize ans pour être emmené en Égypte. Il connaît bientôt un incroyable destin au service de la France napoléonienne. Ancien esclave, il incorpore les cavaliers mamelouks, corps d’élite composé d’esclaves affranchis au service du bey d’Égypte. En 1799, sa rencontre avec Napoléon Bonaparte (1769-1821) bouleverse son existence. Dès cet instant, Roustam Raza ne quitta jamais plus le général français, dont il devint le garde personnel.

De l’expédition d’Égypte en 1899 à la chute de l’Empereur en 1814, Roustam Raza partage l’épopée impériale. Il participa même à la tragique campagne de Russie (1812) qui coûta la vie à plus de deux cent mille soldats de la Grande Armée. Son allure fière et guerrière, la splendeur de sa tenue traditionnelle impressionnent ses contemporains. Roustam Raza est dévoué corps et âme à l’Empereur qui veille à ce qu’il ne manque jamais de rien. Napoléon Bonaparte organise même son mariage avec une grande bourgeoise française : Alexandrine Douville, qui lui donna un fils, Achille, en décembre 1806. Fidèle jusqu’au bout, Roustam Raza est présent lors de l’abdication de Napoléon Bonaparte le 6 avril 1814. Il essaiera en vain de rejoindre l’Empereur en exil. Isolé sous la Restauration, il est contraint de quitter l’uniforme et s’installe avec son épouse à Dourdan.

N’ayant jamais renoncé à son attachement à l’empereur, il assiste, avec passion, au retour de ses cendres en 1840. Jusqu’à son dernier souffle, qu’il rend à l’âge de soixante trois ans, le 7 décembre 1845, à Dourdan, Roustam Raza, cavalier mamelouk légendaire, icône des premiers rapatriés d’outre-mer au début du XIXe siècle après le départ d’Égypte des troupes de Napoléon Bonaparte, est toujours resté attaché à la France, sa terre d’adoption.

Liens Externes:



140x140
140x140

Un mamelouk au service de Napoléon Bonaparte depuis l’expédition d’Egypte de 1899

Design : www.graphipro.com | Développement : equity