Bibliographie | Sport et Diversités

Bibliographie

Beaud Stéphane, Guimard Philippe, Affreux, riches, méchants ? Un autre regard sur les Bleus, Éditions La Découverte, 2014.

Depuis leur grève lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud, en juin 2010, les joueurs de l'équipe de France de football souffrent toujours d'une image exécrable dans les médias et dans l'opinion publique. Qu'est-ce qui explique cette durable infamie ? Pour répondre à cette question, ce livre poursuit la réflexion initiée en 2011 avec Traîtres à la nation ? et examine d'une part, les profondes transformations du football professionnel depuis le milieu des années 1990 et, d'autre part, la tension structurelle qui existe aujourd'hui entre des joueurs au sommet de la réussite, sportive et économique, et des journalistes soumis à une forte concurrence, avides d'infos et de scoops.

Holtz Gérard, Holtz Julien, 100 histoires de légende du sport français, Éditions Gründ, 2014.

Entre 1903, qui voit Maurice Garin remporter le premier Tour de France et 2013 avec les 3 grands bonds de Teddy Tamgho aux Mondiaux de Moscou, le sport de haut niveau peut s'enorgueillir d'avoir fait vibrer le cœur des Français. Les 110 années traversées dans ce livre comportent leurs lots d'exploits, de destins brisés, de champions oubliés, d'images fortes et de grands moments individuels et collectifs : Georges Carpentier, Cerdan, Mimoun, Anquetil, Noah, Prost, France 98...

Boniface Pascal, Football et mondialisation, Armand Colin, 2011.

Le football a conquis le monde. C'est le symbole même de la mondialisation. Son empire ne connaît ni frontières, ni limites. Pourtant, dès que l'on quitte la sphère des fidèles supporters et de la presse spécialisée, ce sport est l'objet d'un profond mépris. Surtout en France, où un joueur de foot ne peut être qu'idiot, et un supporter, un hooligan en puissance. Le mois de juillet 1998 est déjà bien loin ! Certes, la passion peut être détournée. Mais ces dérives traduisent aussi les maux de nos sociétés.

Dietschy Paul, Histoire mondiale du football, Perrin, 2010.

Codifié par l'Angleterre triomphante au soir du XIXe siècle, le football est devenu en moins d'un siècle le sport le plus populaire du monde. Or, son histoire reste largement inconnue. Comment sont nés les clubs, les fédérations ou les instances internationales fondatrices de la coupe du monde ou de la coupe d'Europe des clubs champions ? Quand et comment ont été fixées les règles, de la limitation du nombre de joueurs à onze au poids et à la taille du ballon rond, en passant par l'instauration des cartons jaunes et rouges, des corners ou du point de penalty ? Quelles ont été les grandes évolutions tactiques et techniques du jeu, dribbles ou coup de tête ?

Boli Claude, Gastaut Yvan, Grognet Fabrice (dir.), Allez la France. Football et immigration, Éditions Gallimard, 2010.

Le football, le sport aujourd'hui le plus populaire et le plus médiatique, a conquis la planète en moins d'un siècle. En France, sa longue et complexe histoire en fait un miroir de notre société. Le football, comme tous les sports à la recherche de l'efficacité, a, depuis ses débuts en France, favorisé le brassage des populations, sur le terrain et dans les tribunes, souvent à l'avant-garde de la société.  Suivant une approche pluridisciplinaire (histoire, sociologie, anthropologie), cet ouvrage explore le rapport fécond - mais aussi controversé et ambigu entre football et immigration, et fait revivre les destins de footballeurs, d'Auguste Jordan à Zinedine Zidane.

Challal-Nait Michel, Les dribbleurs de l’indépendance. L’incroyable histoire de l’équipe de Football du FLN Algérien, Prolongations, 2008.

Avril 1958. Dans le plus grand secret, dix hommes disparaissent du territoire français. Ces fuyards vont rejoindre, en Tunisie, la base du Front de libération nationale (FLN), qui livre une lutte sans merci à la France coloniale, pour arracher l'indépendance de l'Algérie. Il ne s'agit pas de militants ordinaires : Mekloufi, Ben Tifour, Brahimi, Kermali, Bouchouk, Rouaï, Arribi, Boubekeur, Zitouni et Bekhloufi font partie des meilleurs footballeurs français du moment. En France, ils avaient trouvé respect, gloire, argent et amour. Pourtant, ils vont tout risquer en s'engageant dans le combat mené par leur peuple.

Bancel Nicolas, « Sport civil et politique sportive coloniale (1944-1958) », in Revue STAPS, n°52, 2000.

L'essor des sports modernes en AOF après la Seconde Guerre mondiale correspond à de profonds bouleversements socio-politiques dans les villes de la Fédération. L'un des traits saillants de ces transformations est l'augmentation significative du nombre de scolaires, parmi lesquels recrutent prioritairement les clubs, et la mise en place d'une nouvelle politique coloniale favorisant l'association des élites africaines aux responsabilités politiques coloniales assumées jusqu'alors par les métropolitains. Dans ce schéma, la politique sportive coloniale encourage la pratique des sports modernes par la nouvelle génération de scolarisés.

Bancel Nicolas, Gayman Jean-Marc, Du guerrier à l’athlète : Éléments d’histoire des pratiques corporelles, Presses Universitaires de France, 2002.

Cet ouvrage propose une approche, unique en son genre, de l'histoire des activités physiques. De la Grèce archaïque au régime de Vichy, il construit une synthèse des principales recherches actuelles, en France et dans le monde anglo-saxon. Pour les formations sociales occidentales successives et pour les grandes époques rythmant la transformation des exercices du corps, sont très clairement exposées les interactions sociales, culturelles, politiques et éducatives qui participent à la dynamique de l'histoire de l'éducation physique et du sport.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity