Expositions

Le football comme facteur d’intégration : Michel Platini, sport et immigration au cœur du football européen.

« Nous sommes tous égaux balle au pied. »

Michel Platini, 2011

« Le foot a toujours été un lieu privilégié dans les quartiers populaires. À mon époque les immigrés étaient italiens. Nous vivions la même chose qu’aujourd’hui. Mon père s’est occupé du club de Jœuf pendant trente ans, à une époque où ce n’était pas facile. Avec les “Ritals” et ce côté un peu difficile de l’intégration. Le foot n’a jamais cessé d’aider les jeunes à se trouver des passions pour qu’ils vivent mieux leur vie.

Ceux qui ont parlé de la France black-blanc-beur étaient en retard de trente ans. La France est depuis longtemps black-blanc-beur. En 1998, j’ai été choqué par ce discours. Je me suis dit : “Tiens, des gens ont découvert que la France était comme cela.” Ces personnes-là ne regardent pas beaucoup autour d’elles. Les considérations des Français sur les immigrés n’ont pratiquement pas changé depuis cent ans. […] L’histoire du foot est intéressante à observer. Quand on regarde les quatre ballons d’or français, c’est exactement l’histoire de l’immigration en France. Il y a d’abord Kopa, Platini et après Papin puis Zidane. Cela recoupe parfaitement les époques de l’intégration des étrangers en France. En 1998, la France était black-blanc-beur depuis au moins vingt ans. »


Photos
Design : www.graphipro.com | Développement : equity