Expositions

Les joueurs maghrébins en équipe de France : L’histoire des joueurs algériens, marocains, tunisiens et « pieds-noirs » en équipe de France de 1924 à 2014

« Ce soir, je serai fier d’être Français… »

Zinédine Zidane, 1998

En contradiction avec l’euphorie de la victoire de 1998 d’un Onze « Black-Blanc-Beur », des millions de Français ont été choqués par les propos sur les trop nombreux joueurs « d’origine étrangère » en équipe de France. Pour leur répondre, l’Histoire est la meilleure des solutions. Elle raconte la saga des joueurs d’origine maghrébine chez les Bleus qui, depuis 1924, ont conduit deux fois à la victoire en Europe (1984 et 2000), une fois à la conquête du titre mondial (1998) et une fois à celle du titre olympique (1984). Des joueurs, de toutes confessions, de toutes origines (kabyle, arabe, européenne), issus ou non de l’immigration et originaires des trois pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) ont écrit les plus belles heures du Onze de France.

Cette histoire raconte aussi celle des « populations maghrébines » en France et l’histoire des immigrations. En outre, plusieurs joueurs originaires du Maghreb ont souvent été des symboles forts à travers les siècles : Zidane pour l’intégration, Mekhloufi pour l’Indépendance, Sahnoun pour les harkis, Fontaine pour les pieds-noirs, et Ben M’Barek pour l’époque coloniale. Une immense saga sur plus de huit décennies qui raconte l’histoire d’une nation métisse au coeur de l’histoire de France au moment où le mondial est pour la première fois organisé sur le continent africain.

En arabe, al-Maghrib, « le couchant » est la région d’Afrique du Nord comprise entre la mer Méditerranée, le Sahara et l’océan Atlantique. Il regroupe au sens strict, la Tunisie, l’Algérie et le Maroc.

 


Photos
expo2
bleu-maghrebins.indd
bleu-maghrebins.indd
Design : www.graphipro.com | Développement : equity