Expositions

Les pionniers maghrébins : le temps des colonies (1924-1945)

« Sans le football… je n’aurais pas connu Marseille, ni Paris, ni la tour Eiffel… »

Larbi Ben M’Barek, 1939

Les pionniers du football maghrébin en équipe de France sont trois joueurs aux destins totalement différents : les Algériens Ali Benouna (qui joue alors à Sète), Abdelkader Ben Bouali (joueur de l’OM) et le Marocain Larbi Ben M’Barek (la star de Casablanca). Mais, auparavant la France avait fait appel à des Européens nés en Algérie (appelés «pieds-noirs»): le premier d’entre eux, sélectionné en 1924, est Pierre Chesneau. Cette période est aussi marquée par une forte présence de joueurs issus du Maghreb, et notamment de la ville d’Oran dans le championnat de France : certaines équipes, comme l’Olympique de Marseille ou le FC Sète, possèdent jusqu’à sept titulaires venus d’Afrique du Nord.

Aux côtés de ces joueurs issus du monde colonial, un personnage comme Alexandre Villaplane symbolise la complexité de ces années. Milieu de terrain pied-noir, capitaine de l’équipe de France pendant la Coupe du monde 1930, il s’engagera dans la Collaboration en 1944 en dirigeant la Brigade nord-africaine et sera fusillé par la Résistance. Avec ses vingt-cinq sélections, il gardera pendant longtemps le record de l’équipe de France. Il avait été rapidement rejoint chez les Bleus par d’autres pieds-noirs de renom (dont une grande partie jouait à l’Olympique de Marseille), comme Ernest Liberati (sélectionné en 1930) et Joseph Alcazar (premier olympien à disputer une Coupe du monde et grand-oncle de José Anigo).

1897 Premier club de football en Algérie : le Club Athlétique Liberté d’Oran (réservé aux Européens)
1924 Pierre Chesneau, européen né en Algérie, est sélectionné en équipe de France
1925 Trois nouveaux internationaux Européens d’Algérie : Félix Pozo, Charles Bardot et André Liminana
1926 Inauguration de la Grande Mosquée de Paris Sélection de deux ailiers originaires d’Algérie :Henri Salvano et Georges Bonello
1928 Ahmed Bougherra el-Ouafi est médaille d’or en athlétisme aux JO d’Amsterdam
1930 L’Européen d’Algérie Alexandre Villaplane est le capitaine de France à la Coupe du monde
1931 Exposition coloniale internationale à Paris
1932 L’International pied-noir Charles Bardot remporte avec l’AS Cannes, la Coupe de France
1934 Coupe du monde en Italie
1935 Joseph Alcazar dit « Pepito » obtient sa onzième et dernière sélection chez les Bleus
1936 L’Algérien « indigène » Ali Benouna est sélectionné en équipe de France
1937  Abdelkader Ben Bouali est sélectionné en équipe de France
1938 Première sélection du Marocain Larbi Ben M’Barek
1939 Quatre cent cinquante mille Nord-Africains ont travaillé en France depuis 1920
1940 Plus de quarante régiments venus d’Afrique du Nord sont mobilisés
1944 Alexandre Villaplane est arrêté et fusillé pour Collaboration
1945 Abolition du régime de l’indigénat en Algérie Massacre et répression en Algérie (8 mai) à Sétif et Guelma

 


Photos
bleu-maghrebins.indd
expo2
bleu-maghrebins.indd
Design : www.graphipro.com | Développement : equity