FILMS

Atlas des immigrations en France. Histoire, mémoire, héritage

  • Auteurs : Pascal Blanchard, Hadrien Dubuc et Yvan Gastaut
  • Editeur : Autrement
  • Date : 2016
<i>Atlas des immigrations en France. Histoire, mémoire, héritage

L’Atlas des immigrations en France dirigé par les historiens Pascal Blanchard et Yvan Gastaut et le géographe Hadrien Dubuc est paru le 7 septembre 2016. Cet ouvrage propose plus de 120 cartes et infographies analysant le fait migratoire en France depuis le XIXe siècle. Il montre comment la France s’est construite par vagues successives de migrations. Identité, intégration, diversité, xénophobie, discriminations, politique de la Ville, construction des frontières s’entremêlent pour en arriver au tournant de 2015 qui marque un moment charnière pour l’immigration en France. Riche d’angles de vue nouveaux, parfois surprenants et ouvrant de nouveaux territoires de réflexion, cet atlas permettra au lecteur d’embrasser une question aux contours complexes mais essentiels pour comprendre notre temps présent.

De l’indigène à l’immigré

  • Auteurs : Nicolas Bancel, Pascal Blanchard (dirs)
  • Editeur : Gallimard, collection La Découverte, n°345, (réédition en 2008)
  • Date : 2008
<i>De l’indigène à l’immigré</i>

À la fin du XIXe siècle, la France règne sur un immense empire : Maghreb, Afrique noire, Indochine… L’idéologie coloniale élabore un modèle de l’« indigène », sauvage que la République va doucement amener aux lumières de la «civilisation». Après 1945, le mythe de l’assimilation potentielle des peuples colonisés se brise sur l’écueil de la guerre d’Algérie, puis des indépendances. L’image de l’immigré supplante progressivement celle de l’indigène. Aujourd’hui, la perception des immigrés de l’ex-Empire témoigne d’un retour des stéréotypes coloniaux. Pascal Blanchard et Nicolas Bancel appellent à une analyse critique de cette page d’histoire, occultée depuis trente-cinq ans. Ce travail de mémoire permettrait de dénouer en partie les passions autour de l’immigration, enjeu majeur pour une société dont l’un des piliers fondateurs reste l’intégration.

 

Grand-ouest, Mémoire des Outre-mers

  • Auteurs : Farid Abdelouahab, Pascal Blanchard
  • Editeur : Les Presses Universitaires de Rennes
  • Date : 2008
<i>Grand-ouest, Mémoire des Outre-mers</i>

Une quarantaine d’auteurs, cinq cents documents et photographies inédits, accompagnent ce voyage sur l’influence coloniale et la présence des outre-mers dans cet espace du Grand-ouest en intégrant la région Centre, les Pays de la Loire, la Haute et la Basse-Normandie, le Poitou-Charentes et la Bretagne. De 1896 à aujourd’hui, c’est une exceptionnelle diversité des cultures, des mémoires et des récits qu’offre cet ouvrage, huitième volet d’une collection exceptionnelle sur les immigrations des Suds en France.

Le Grand-Ouest, de Cherbourg à La Rochelle, de Nantes à Dreux, du Havre à Orléans, du Mans à Caen, de Brest à Tours, de Quimper à Rouen, est lié depuis des siècles aux outre-mers, mais aussi à ces voyageurs, travailleurs ou artistes, soldats et commerçants qui ont construit, Générations après générations, la destinée de ces régions. Depuis le dernier quart du XIXe siècle, lignes de commerces, produits coloniaux et voyageurs traversent les principaux ports de la Côte atlantique. Très vite, cette présence se double de l’arrivée, dans les villes, les campagnes et sur les quais, de femmes et d’hommes venus des quatre coins du monde : de l’Extrême-Orient, du Maghreb, du Levant, des Caraïbes et d’Afrique noire. Toutes les identités et les destins se croisent dans ce Grand-Ouest qui connaîtra des flux migratoires — certes moins importants et plus tardifs qu’ailleurs — mais aux particularismes forts. C’est par centaines de milliers qu’ils arrivent pour travailler ou combattre, s’installer en tant que réfugiés, rapatriés ou militants, ou bien s’intégrer et fonder une famille. Un siècle d’histoires aux milles facettes que l’on découvre avec les documents exceptionnels de cet album en images, véritable recueil d’une histoire jusqu’alors invisible.

Nord-Est. Frontière d’empire. Soldats coloniaux et immigration des Suds

  • Auteurs : Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Ahmed Boubeker, Éric Deroo
  • Editeur : La Découverte
  • Date : 2008
<i>Nord-Est. Frontière d’empire. Soldats coloniaux et immigration des Suds</i>

Une cinquantaine d’auteurs, cinq cents documents et photographies inédits, accompagnent ce voyage dans l’histoire de la présence des Suds, des troupes coloniales et des migrations issues des outre-mers du Nord à L’Est de la France, de Lille à Strasbourg. De 1870 à aujourd’hui, c’est une exceptionnelle diversité des cultures, des mémoires et des récits qu’offre cet ouvrage, septième volet d’une collection exceptionnelle sur les immigrations des Suds en France.

Les régions Nord-Pas-de-Calais, Lorraine, Alsace, Picardie, Champagne-Ardenne et Franche-Comté, de Lille à Strasbourg, ont tissé une relation unique avec les voyageurs, travailleurs, artistes, soldats, réfugiés, rapatriés et « sans-papiers » venus des Suds.

Depuis le dernier tiers du XIXe siècle, le Nord-Est est une véritable frontière d’empire qui reçoit plus d’un million de combattants et travailleurs coloniaux lors des trois conflits qui opposent la France à l’Allemagne. Parallèlement, des dizaines d’expositions coloniales et ethnographiques contribuent à la formation d’une culture coloniale et accompagnent un premier flux d’originaires des colonies vers la métropole, notamment dans les mines du Nord. Durant tout le XXe siècle, venus des quatre coins de l’empire et du monde, recrutés et dockers chinois, soldats et étudiants d’Afrique noire, combattants, travailleurs et militants du Maghreb, migrants et ouvriers turcs, mobilisés indochinois et rapatriés vietnamiens ou d’Algérie, militants et enfants des deuxième et troisième générations, passent ou se fixent dans ces régions… Ce livre raconte leurs parcours et s’attache également au regard posé sur ces centaines de milliers de migrants, aujourd’hui composante importante de la société locale.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity