Memoire Combattantes

Filmographie

Indigènes – Seconde Guerre mondiale / Rachid Boouchareb / Tessalit productions

En 1943, après le débarquement des Américains en Algérie et au Maroc, l’Armée de la Libération se constitue depuis les colonies françaises d’Afrique du Nord. Le film raconte la découverte de la guerre et de l’Europe, d’Italie jusqu’aux portes de l’Alsace, par trois tirailleurs algériens et un goumier marocain : Abdelkader, Saïd, Mesaoud et Yassir. La guerre leur apporte la désillusion face aux discriminations mais aussi l’émergence d’une conscience politique et l’espoir.

2006

Le procès de Nuremberg. Les Nazis face à leurs crimes – Seconde Guerre mondiale / Christian Delage / La Compagnie des Phares et des Balises

Un documentaire historique rare sur le procès de 22 des plus hauts dignitaires nazis, qui a ouvert la voix à la création d’une justice internationale.

2006

Joyeux Noël – Première Guerre mondiale / Christian Carion

Lorsque la guerre surgit au creux de l’été 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d’hommes. Nikolaus Sprink, prodigieux ténor à l’opéra de Berlin, va devoir renoncer à sa belle carrière et surtout à celle qu’il aime : Anna Sörensen, soprane et partenaire de chant. Le prêtre anglican Palmer s’est porté volontaire pour suivre Jonathan, son jeune aide à l’église. Ils quittent leur Ecosse, l’un comme soldat, l’autre comme brancardier. Le lieutenant Audebert a dû laisser sa femme enceinte et alitée pour aller combattre l’ennemi.

2005

Le Bataillon des guitaristes – Seconde Guerre mondiale / Eric Beauducel / ECPAD

Acte de mémoire nécessaire, ce documentaire revient sur le combat des 600 volontaires calédoniens, tahitiens et néo-hébridais qui se sont battus lors de la Seconde Guerre mondiale.

2005

Le film du poilu, Seconde Guerre mondiale / Henri Desfontaine

Hommage au cinéma de la Grande Guerre, ce double coffret propose 3 films de fiction et 7 films d’archives tournés par les opérateurs de la section cinématographique des armées entre 1915 et 1921.

1928

Les Hommes de la victoire / Réalisé par Philippe Tourancheau. Produit par Eclectic Presse.

Ce film raconte l’épopée de la 2ème Division Blindée, commandée par le Général Leclerc et de la 1ère Armée, commandée par le Général de Lattre de Tassigny, nous faisant revivre l’avancée de ces armées, du débarquement des troupes françaises sur les côtes de la Manche et de la Méditerranée, jusqu’à la prise du Nid d’Aigle d’Hitler, et à la capitulation allemande. Août 1944, le Général Leclerc à la tête de la 2ème Division Blindée, débarque sur la plage d’Utah Beach, à Saint-Martin-de-Varreville. Le débarquement dure quatre jours. Alors que cette division ne comptait que 300 hommes en 1941, ce sont 15 000 hommes et 4 000 véhicules blindés qui débarquent en Normandie. De son côté, le Général de Lattre de Tassigny et son armée débarquent à Marseille les 26 et 27 août 1944. Il ne faudra que treize jours à la 1ère Armée pour libérer simultanément les villes de Marseille et Toulon, sur un front de quatre-vingt-dix kilomètres. Documentaire diffusé le 9 juin 2015 sur RMC Découverte.

2014

Délivrance /Réalisé par Jean-François Delassus. Produit par Roche Productions

Décembre 1944, Hitler ordonne une grande offensive dans les Ardennes, les pertes sont importantes pour les Anglais et les Américains. Le film s’ouvre sur cette période où la Libération paraît encore si loin. Durant 90 minutes, il retrace ces derniers mois où tout a basculé pour aboutir à la capitulation de l’Allemagne nazie le 8 mai 1945, la délivrance. Mais Délivrance n’est pas simplement un film de guerre. Il s’agit avant tout d’un film sur l’humain. En effet, s’il est impossible d’éviter les grandes dates et les mouvements militaires, le réalisateur Jean-François Delassus a d’abord voulu raconter le quotidien des civils, “essayer de traduire leur souffrance”. (source : TF1)

2015

L’Epopée du Casabianca 1942-1943 / Réalisé par Christophe Muel / Produit par Kilahom Productions

Le 27 novembre 1942, alors que la flotte française se saborde dans le port de Toulon après l’invasion de la zone libre par l’Allemagne, le commandant du sous-marin Casabianca, Jean L’Herminier, choisit de s’échapper afin de poursuivre le combat. Il rejoint Alger et met son navire au service des Alliés et du général Giraud. Entre 1942 et 1943, le Casabianca multiplie les missions périlleuses autour de la Corse. L’ultime survivant de l’équipage revient sur ces missions, détaillées à l’aide d’archives. Diffusion sur France 3 le 26 mai 2014. (source : France 3)

2014
Design : www.graphipro.com | Développement : equity