Memoire Combattantes

Auteurs

Romain Chasles

Romain Chasles, historien et politiste, assistant diplômé à l’Université de Lausanne (Suisse), il est spécialiste de l’histoire de la chasse coloniale. Il a notamment codirigé Ils ne savaient pas que c’était une guerre, Lyon, Chronique sociale, 2017 et a publié « La chasse du prédateur au service d’absolus », in L’animal et l’homme, Paris, Actes du colloque national du CTHS, 2016.

Mériam Cheikh

Mériam Cheikh, anthropologue, Marie Skłodowska-Curie Fellow à l’Université d’Edimbourg (Écosse), elle est spécialiste des questions relatives aux cultures juvéniles, à la prostitution et à l’économie intime au Maroc. Elle a notamment publié « “Bnât Lycée dayrin sexy.” De l’amusement à la prostitution à Tanger », in Jeunesses Arabes. Du Maroc au Yémen : loisirs, cultures et politiques, Paris, La Découverte, 2013 et « “Je cherche un garçon où me planquer”. L’économie intime au Maroc : entre souci délirant de soi, prostitution et devenir adulte », in Le Maroc au présent : d’une époque à l’autre, une société en mutation, Casablanca, Éditions de la Fondation du roi Abdul-Aziz/Centre Jacques Berque, 2016.

Julia Clancy-Smith

Julia Clancy-Smith, historienne, professeure d’histoire de l’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et de la Méditerranée à l’Université d’Arizona (États-Unis), elle est spécialiste des mondes arabo-musulmans à l’époque coloniale. Elle a notamment publié Rebel and Saint: Muslim Notables, Populist Protest, Colonial Encounters (Algeria and Tunisia, 1800-1904), Berkeley, University of California Press, 1994 et Mediterraneans: North Africa and Europe in an Age of Migration, c. 1800-1900, Berkeley, University of California Press, 2011.

Emmanuel Cohen

Emmanuel Cohen, anthropologue, chercheur à l’Université Wits de Johannesburg (Afrique du Sud), financé par le Centre d’excellence sud-africain DST/NRF (CoE) en développement humain, chercheur associé au CNRS à l’UMI Environnement, Santé, Sociétés à Marseille (France), il est spécialisé en anthropologie bioculturelle. Il a notamment publié « La construction sociale du corps chez les Sénégalais dans un contexte de transition des modes de vie », in Antropo, n° 27, 2012 et « Corpulence et urbanisation au Sénégal », in Santé et sociétés en Afrique de l’Ouest, Paris, CNRS Éditions, 2015.

Jennifer Cole

Jennifer Cole, anthropologue, professeure au département de développement humain comparé de l’Université de Chicago (États-Unis), elle est spécialiste de l’histoire coloniale et postcoloniale de Madagascar. Elle a notamment publié Forget Colonialism? Sacrifice and the Art of Memory in Madagascar, Berkeley/Los Angeles/Londres, University of California Press, 2001 et Sex and Salvation: Imagining the Future in Madagascar, Chicago, University of Chicago Press, 2010.

Andrew Cowell

Andrew Cowell, anthropologue, professeur de linguistique et d’anthropologie à l’Université du Colorado (États-Unis), il est spécialiste des langues et des cultures autochtones de l’Amérique du Nord et de Polynésie. Il a notamment publié « Visions of Performance in Tahiti: Vairaumati no Ra’i-tea’s Arioi  », in Text and Performance Quarterly, n° 33, 2013 et, en coédition, « Reading Tahitian Francophone Literature: The Challenge of Scent and Perfume », in International Journal of Francophone Studies, vol. 16, n° 1-2, 2013.

Kellina Craig-Henderson

Kellina Craig-Henderson, psychologue, directrice-adjointe à la Direction des sciences sociales, économiques et du comportement de la Fondation nationale scientifique américaine (National Sciences Foundation, États-Unis), elle est spécialiste des stéréotypes raciaux et genrés et des relations interraciales. Elle a notamment publié Black Men in Interracial Relationships: What’s Love Got to Do with It?, New York, Transaction Publishers, 2006 et Black Women in Interracial Relationships: In Search of Love and Solace, New York, Transaction Publishers, 2010.

Anne Crémieux

Anne Crémieux, angliciste, maîtresse de conférences à l’Université Paris-Ouest Nanterre (France), elle est spécialiste du cinéma et de la civilisation américaine. Elle a notamment publié Les cinéastes noirs américains et le rêve hollywoodien, Paris, L’Harmattan, 2004 et a dirigé Les minorités dans le cinéma américain, CinemAction n° 143, Paris, Corlet Éditions, 2012.

Catherine Coquery-Vidrovitch

Catherine Coquery-Vidrovitch, historienne, professeure émérite à l’Université Paris Diderot (France), elle est spécialiste de l’histoire contemporaine du continent africain. Elle a notamment publié Les Africaines. Histoire des femmes d’Afrique du XIXe au XXe siècle, Paris, Desjonquères, 1994 et Des victimes oubliées du nazisme. Les Noirs et l’Allemagne dans la première moitié du XXe siècle, Paris, Le Cherche-Midi, 2007.

Magali Delaloye

Magali Delaloye, historienne, chercheuse à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Lausanne (Suisse), elle est spécialiste de l’histoire du genre et de l’Union soviétique. Elle a notamment publié Une histoire érotique du Kremlin. D’Ivan le Terrible à Raissa Gorbatcheva, Paris, Payot, 2016 et « Polina Jemtchoujina-Molotov et les femmes du Kremlin : de la légèreté à la terreur », in Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 126, 2015.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity