Memoire Combattantes

Auteurs

Marcel Dorigny

Marcel Dorigny, historien, professeur émérite à l’Université Paris VIII, rédacteur en chef de la revue Dix-huitième siècle et président de l’Apece (France), il est spécialiste des processus d’abolition de l’esclavage dans les colonies d’Amérique. Il a notamment publié L’Atlas des esclavages. Traites, sociétés coloniales, abolition de l’Antiquité à nos jours, Paris, Autrement, 2017 et a codirigé Les Lumières, l’esclavage, la colonisation, Paris, La Découverte, 2003.

Elsa Dorlin

Elsa Dorlin, philosophe, professeure de philosophie politique et sociale au département de science politique de l’Université Paris VIII (France). Elle est spécialiste des réflexions féministes, du genre, de la « race » et des sexualités en lien avec l’histoire et la médecine. Elle a notamment publié La matrice de la race. Généalogie sexuelle et coloniale de la Nation française, Paris, La Découverte, 2009 [2006] et dirigé Black Feminism. Anthologie du féminisme africain-américain (1975-2000), Paris, L’Harmattan, 2008.

Christine Douxami

Christine Douxami, anthropologue, maîtresse de conférences à l’Université de Franche-Comté en arts du spectacle et chercheuse en anthropologie de l’art à l’Institut des mondes africains à Ivry-sur-Seine (IMAF, EHESS-CNRS, France), elle est spécialiste des formes d’arts engagés et des enjeux liés au concept de patrimoine immatériel. Elle a notamment publié Théâtres politiques. (En) Mouvement(s), Besançon, PUFC, 2011 et Le théâtre noir brésilien, un processus militant d’affirmation de l’identité afro-brésilienne, Paris, L’Harmattan, 2015.

Juliette Dumas

Juliette Dumas, historienne, maîtresse de conférences à l’Université d’Aix-Marseille (France), elle est spécialiste du monde ottoman. Sa thèse sur les princesses ottomanes, Les perles de nacre du sultanat, est en cours de publication (2018) et elle a codirigé Bâtir au féminin ? Traditions et stratégies en Europe et dans l’Empire ottoman, Paris, Picard/IFEA, 2013.

François Durpaire

François Durpaire, historien, maître de conférences en sciences de l’éducation à l’Université de Cergy-Pontoise (France), documentariste, il est spécialiste de l’histoire des États-Unis ainsi que des questions d’éducation et de diversité culturelle. Il a notamment publié Les États-Unis ont-ils décolonisé l’Afrique noire francophone ?, Paris, L’Harmattan, 2005 et, en coédition, L’Amérique de Barack Obama, Paris, Demopolis, 2007.

Claude Estèbe

Claude Estèbe, historien de l’art, chercheur au Centre d’études japonaises (CEJ-Inalco) à Paris (France), il est spécialiste de l’histoire visuelle du Japon. Il a notamment publié « Japon période Bakumatsu (1853- 1868) », in La photographie ancienne en Asie, Paris, Scala, 2016 et, en coédition, Le crépuscule des geishas, Paris, Marval, 2002.

Jean-Noël Ferrié

Jean-Noël Ferrié, politologue, directeur de recherche au CNRS (Pacte, UMR 5194, Rabat), directeur de Sciences Po Rabat (Maroc), il est spécialiste du monde arabe et plus particulièrement de l’Égypte et du Maroc. Il a notamment co-publié « Du daguerréotype au stéréotype : typification scientifique et typification du sens commun dans la photographie coloniale », in Hermès, n° 30, 2001 et « Des Touareg “sauvages” aux Égyptiens “urbains” : les gradations de l’émotion exotique », in Zoos humains. Au temps des exhibitions humaines, Paris, La Découverte, 2004.

Deborah Gaitskell

Deborah Gaitskell, historienne, chercheuse associée au sein du département d’histoire de la School of Oriental and African Studies de l’Université de Londres (Angleterre), ancienne éditrice du Journal of Southern African Studies, elle est spécialiste de l’histoire des femmes en Afrique du Sud. Elle a notamment publié « Beyond “Devout Domesticity”: Five Female Mission Strategies in South Africa, 1907-1960 », in Transformation, vol. 16, n° 4, 1999 et « Domestic Workers in South Africa: Class, Race and Gender », in African Women: A Political Economy, New York, Palgrave Macmillan, 2010.

Yvan Gastaut

Yvan Gastaut, historien, maître de conférences à l’Université de Nice (Urmis, CNRS, France), il est spécialiste de l’histoire de l’immigration en France. Il a notamment codirigé Générations, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France, Paris, Gallimard, 2009 et La France arabo-orientale. Treize siècles de présences, Paris, La Découverte, 2013.

Arlette Gautier

Arlette Gautier, sociologue, professeure de sociologie à l‘Université de Bretagne occidentale (France), elle est spécialiste des transformations des régimes de genre en contexte colonial et postcolonial aux Antilles et au Mexique. Elle a notamment publié Les Sœurs de Solitude. Les femmes esclaves aux Antilles françaises du XVIIe au XIXe siècle, Rennes, PUR, 2010 et, en coédition, Avec une touche d’équité et de genre. Les politiques publiques de développement et de santé au Yucatan, Laval, Les Presses de l’Université Laval, 2013.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity