Memoire Combattantes

Bibliographie

Bell Hooks, Ne suis-je pas une femme ? : Femmes noires et féminisme, Paris, Cambourakis, coll. Sorcières, 2015. Publication originale : Bell Hooks, Ain't I a Woman?: Black women and feminism, New York, South End Press, 1981.

« Ne suis-je pas une femme ? », telle est la question que Sojourner Truth, ancienne esclave, abolitionniste noire des États-Unis, posa en 1851 lors d’un discours célèbre, interpellant féministes et abolitionnistes sur les diverses oppressions subies par les femmes noires : oppressions de classe, de race, de sexe. Il s’agit d’un ouvrage fondateur du Black feminism dans les années 1980.

Jean Khalfa, Robert J. C. Young (dir.), Frantz Fanon. Écrits sur l'aliénation et la liberté, Paris, La Découverte, 2015.

L’œuvre de Frantz Fanon, psychiatre et militant anticolonialiste prématurément disparu en 1961, a marqué depuis lors des générations d’anticolonialistes, d’activistes des droits civiques et de spécialistes des études postcoloniales. L’ouvrage réunit notamment les articles scientifiques publiés par Fanon, sa thèse de psychiatrie, ainsi que certains inédits et écrits littéraires.

Daniele Tamagni, Global style battles. Modes et sud cultures urbaines, Paris, La Découverte, coll. Dominique Carré, 2015.

L’ouvrage se présente sous forme d’interviews, réalisées au cours de ses différents voyages par l’auteur, qui témoignent des modes de vie, des styles et des rêves d’une autre identité, de la part des sujets photographiés. Ces portraits racontent, en creux, le phénomène de globalisation des styles, mais aussi de la résistance et de la préservation des traditions.

Nicolas Bancel, Thomas David, Dominic Thomas, L'invention de la race. Des représentations scientifiques aux exhibitions populaires, Paris, La Découverte, coll. Recherches, 2014.

Cet ouvrage propose de revenir sur les origines du concept de « race ». Il s’interroge sur la construction d’une théorie qui devient rapidement hiérarchique, distinguant les « races inférieures » des « races supérieures », et sur la place importante que prend cette idée, aussi bien au sein de la communauté scientifique qu’auprès du grand public, au cours du XIXe siècle et du début du XXe siècle, jusqu’à être utilisé pour expliquer l’histoire et le devenir de l’humanité.

Rachel Jean-Baptiste, Conjugal Rights: Marriage, Sexuality, and Urban Life in Colonial Libreville, Gabon, Athens, Ohio University Press, 2014.

L’ouvrage analyse le rôle du mariage et de la sexualité au Gabon durant la présence coloniale française, entre le milieu du XXe siècle jusqu’aux années 1960.

Olivier Le Cour Grandmaison, L’empire des hygiénistes. Vivre aux colonies, Paris, Fayard, 2014.

Deuxième puissance coloniale, la France du milieu du XIXe siècle voit se développer les sciences dites « coloniales », caractérisées par une approche racialiste. Ces théories justifient la conquête, mais surtout l’exploitation concrète des populations locales. En vertu de cette hiérarchie, l’Empire instaure des règles hygiénistes destinées à maintenir une séparation stricte entre Européens et « indigènes ».

Marie-Paule Ha, French Women and the Empire: The Case of Indochina, New York, Oxford University Press, 2014.

L’auteure s’attache ici à l’étude des femmes françaises dans les colonies, et plus particulièrement en Indochine. Entre image glamour véhiculée par la publicité et réalité du terrain, l’ouvrage revient sur la complexité de la catégorie de « Française » en territoire colonisé.

Kanchan Mahadevan, Between Femininity and Feminism: Colonial and Postcolonial Perspectives on Care, Delhi, D.K. Print World Ltd, 2014.

L’ouvrage revient sur la nécessité de redéfinir les notions de justice et d’indépendance en relation avec la responsabilité du soin attribuée aux femmes.

Arlette Gautier, Marie-France Labrecque, Avec une touche d’équité et de genre. Les politiques publiques de développement et de santé au Yucatan, Laval, Les Presses de l’Université Laval, 2013.

Sous le prisme de l’intersectionnalité, l’ouvrage étudie la place des femmes dans l’État du Yucatan, et l’évolution de leur position parallèlement aux politiques publiques de santé et de développement mises en place.

Heidi Safia Mirza, Cynthia Joseph (dir.), Black and Postcolonial Feminisms in New Times: Researching Educational Inequalities, Abingdon-on-Thames, Routledge, 2013.

L’ouvrage réunit plusieurs essais sur les thèmes du genre, de la race et des classes. Dans une perspective postcoloniale et féministe, les auteures posent la question plus globale de l’identité féminine dans la société actuelle.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity