FILMS

Raymond KOPA raconté par Louis Chedid

Biographie

Raymond Kopaszewski est né le 31 octobre 1931 à Nœux-les-Mines, dans le Pas-de-Calais. Sa famille s’y est installée en 1919 à la suite des accords franco-polonais favorisant l’immigration. Il grandit dans un milieu fortement marqué par la culture de son pays d’origine : à la maison, on ne parle que polonais. Ce n’est qu’à l’âge de 21 ans qu’il acquiert la nationalité française. Son grand-père, son père et son frère aîné sont mineurs, un métier qu’il exerce également durant deux ans et demi avant d’embrasser la carrière de footballeur. Il commence à jouer au ballon rond très jeune, d’abord dans la rue puis à l’US Nœux-les-Mines.

Ses qualités techniques lui valent d’être repéré par le SCO d’Angers, qui lui fait signer son premier contrat professionnel à l’âge de 18 ans. Il y évolue durant deux saisons en Division 2, avant de rejoindre le Stade de Reims en 1951. Il est l’un des principaux artisans de la « grande époque » du club, avec lequel il est champion de France de D1 à quatre reprises (1953, 1955, 1960 et  1962) puis finaliste de la toute nouvelle Coupe d’Europe des clubs champions en 1956 face au Real Madrid. Kopa, dont le jeu est souvent qualifié de « brillant » et de « spectaculaire », rejoint la saison suivante le club madrilène, avec lequel il remporte le prestigieux trophée européen en 1957, 1958 et 1959. Il est alors au sommet de son art et décroche le Ballon d’Or en 1958 : une première pour un joueur français.

En 1959, il retrouve Reims où il évolue jusqu’à la fin de sa carrière, en 1967. Raymond Kopa s’illustre aussi en Équipe de France. Il y débute par une victoire dont la portée dépasse le sport, face à l’Allemagne le 5 octobre 1952 (3-1). S’ensuivront quarante-quatre autres sélections. Sa carrière internationale est marquée par la Coupe du monde 1958 que les Bleus termineront à la troisième place, une performance inédite à laquelle il contribue grandement, lui valant le titre de meilleur joueur de la compétition. Souvent présenté comme un symbole de la mobilité sociale et de l’intégration, Raymond Kopa, engagé dans la lutte contre le cancer depuis des années, est le plus grand joueur français des années 1950, et pour longtemps l’un des plus populaires.

  • Site de la fédération : https://www.fff.fr/
  • Livre : Le Kopa de Raymond Kopa et Patrice Burchkalter, Éditions Jacob-Duvernet,‎ 2010.

Site internet :



140x140
140x140

(1931-2017) Pologne. Discipline : Foot

Design : www.graphipro.com | Développement : equity