Affiche de l'exposition Nés quelque part, 2015

Nés quelque part

Jusqu'au 30 décembre 2015, le parc de la Villette a accueilli une exposition-spectacle, Nés quelque part, consacrée aux enjeux de climat et de développement durable. Une expérience interactive et ludique qui vient changer notre regard et promouvoir l’échange et la solidarité. En 2016, l’exposition sera visible dans plusieurs villes de France. Une tribune d'Emmanuelle Collignon, vice-présidente du Groupe de recherche Achac.

Profitant de la dynamique de la COP21, l’Agence française de développement (AFD) et Ars Amina (agence spécialisée dans les projets éducatifs participatifs) présentent au pavillon Paul Delouvrier, dans le parc de la Villette, l’exposition-spectacle Nés quelque part. Le projet, centré sur l’éducation aux enjeux du climat et au développement durable, prend la forme d’une véritable expérience interactive dans le but d’adopter un autre regard sur le monde et d’encourager la citoyenneté, la solidarité et l’échange. Un espace pédagogique conçu pour les jeunes, mais qui intéressera tous les publics, en groupe ou en visite individuelle. 

Cette exposition immersive, véritable « jeu de rôle » qui se déploie sur près de 1.000 m2, propose de vivre un autre quotidien pour mieux comprendre les enjeux climatiques aux quatre coins du globe. Conduit par un audioguide et des comédiens, le visiteur se glisse dans la peau de Manolo, Chan, Ihoa… Vingt-cinq personnages au total venant incarner cette expérience, à la découverte d’écosystèmes aussi différents qu’une forêt camerounaise, une campagne cambodgienne, une ville latino-américaine, une zone sahélienne… Chaque destination ouvre le visiteur à des problématiques spécifiques et l’amène à explorer les questions — et à trouver des solutions — relatives aux défis climatiques et environnementaux. Le visiteur peut ainsi se voir attribuer le personnage de Manolo, un jeune garçon de Medellín en Colombie dont le quotidien le confronte à la pauvreté, mais aussi à la violence ou à la difficulté d’accéder à l’école. Au fur et à mesure du parcours, le visiteur retrace l’histoire de Manolo, découvre ses conditions de vie, ses espoirs et s’engage dans des projets pour améliorer le quotidien des habitants.

Le visiteur prend ainsi peu à peu conscience des priorités et des combats spécifiques à ces territoires : l’environnement bien sûr, mais aussi l’égalité homme-femme, la santé, l’éducation, la diversité… Le changement et la construction d’un futur meilleur est une aventure collective qu'il est possible de partager. C’est par la compréhension des problématiques environnementales, humaines et sociales, ici et là-bas, qu’un nouvel équilibre pourra se construire, soulignent les concepteurs de cette exposition originale, qui va être itinérante en France en commençant par Lyon en février-mars 2016...

Pour préparer ou prolonger la visite : http://nesquelquepart.fr/peda.html

Jeu en ligne pour revivre l’expérience ou la faire découvrir : http://nesquelquepart.fr/game.html