Des lieux de savoirs pour la colonisation : pourquoi cela bloque ?

En 2012, nous étions quelques-uns dans Libération à imaginer la nécessité d’un espace muséal sur le passé colonial en France (Manifeste pour un musée des histoires coloniales). Depuis trois ans, le paysage muséographique est en mouvement, à travers l’inauguration le 10 mai 2015 du Mémorial ACTe en Guadeloupe, avec celle du Mémorial de l’abolition de l’esclavage en mars 2012 à Nantes (inauguré le 25 mars 2012 par l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ay...
Details

Un Apartheid social, territorial, ethnique

Nous y sommes. Il y a dix ans, nous évoquions dans La Fracture coloniale, les effets délétères de processus postcoloniaux impensés, mais bien réels. Premier bilan de la France postcoloniale, ce livre avait en même temps rencontré le succès et suscité le débat, tout en se heurtant à de très fortes résistances. « Comment pouvez-vous oser suggérer que la France d’aujourd’hui est le produit d’une France coloniale disparue ? » « La France contemporaine n’est pas postcoloniale, tout le monde à les...
Details

Exhibit B force à voir le racisme les yeux dans les yeux.

Cela fait quatre ans que l’installation-spectacle de l’artiste sud-africain Brett Bailey se balade en tournée. Quatre années à interpeller sur la barbarie et le racisme à travers une exposition à l’esthétique aboutie et maîtrisée, travaillant le principe des zoos humains. Sauf que depuis quelques mois, Exhibit B suscite quelques remous, de la part de personnes n’ayant pour leur grande majorité pas vu la proposition.

Après l’annulation à Londres en septembre, c’est au tour de la F...
Details

Exhibit B à Saint-Denis, le théâtre face aux « antinégrophobes ».

La barrière a commencé à vaciller. Franco – alias le Pacificateur dans l’ancien groupe de rap La Brigade –, a grimpé sur la première marche le mégaphone à la main. « Mon corps n’est pas à vendre ! », « Décolonisons l’imaginaire ! », disaient les sages banderoles. « Salopards ! » a hurlé une pasionaria petite et baraquée. Et c’est alors que tout est parti en vrille : les barrières se sont effondrées, les grands costauds – tee-shirts noirs fraîchement endossés – de la Brigade antinégrophobie...
Details

Exhibit B : Ce spectacle n’est pas raciste, c’est l’inverse

L'installation-performance « Exhibit B », de l'artiste sud-africain Brett Bailey, a été accueillie en Seine-Saint-Denis par une manifestation appelant au boycott de l'oeuvre, ce jeudi 27 novembre. Face à la violence des détracteurs venus crier « Au racisme ! » devant le théâtre Gérard-Philippe, la représentation de jeudi a dû être interrompue.

La performance, qui plonge le spectateur-déambulateur au coeur d'un zoo humain avec des participants noirs, avait déjà...
Details

Ne créons pas des murs entre les communautés.

L’appel du collectif en France est « sans appel » : « Il est déjà surprenant que dans des quartiers mixtes au nord de Paris, on invite la population multiethnique à venir apprendre sur le racisme d’un Sud-Africain blanc ». Un Blanc (même né en Afrique) ne pourrait comprendre l’incroyable horreur des zoos humains. Un Blanc n’a pas le droit de « faire cela ». Et l’appel de poursuivre : « C’est d’autant plus choquant que les possibilités pour des artistes noirs de présenter...
Details

L’art doit tenir compte de la sensibilité des victimes du colonialisme.

Une œuvre d’art, antiraciste dans ses intentions, peut-elle être jugée raciste dans ses effets ? Ce paradoxe est au cœur de la polémique contre Exhibit B. Si Brett Bailey y dénonce les politiques de la race qui déshumanisent ceux qu’elles asservissent, ses critiques l’accusent de reproduire cette dégradation en portant atteinte à la dignité humaine. Qu’en est-il ?

L’installation expose, sous forme de tableaux vivants qui sont des natures mortes, des figures historiques de la domination...
Details

Après la haine, la fraternité

Une sourde dislocation menace la société française. Le constat nous coûte mais il s’impose : aujourd’hui, en France, on ne débat plus, on crache ; on ne s’oppose pas, on lynche ; on ne conteste pas, on conspue ; et ce qui était, hier, impensable est devenu, aujourd’hui, banal.

Dans la France de 2014, quand on manifeste en famille son désaccord avec la politique de la garde des Sceaux, on la traite de «guenon ». Dans la France de 2014, un rassemblement prétendument organisé pour s...
Details

Design : www.graphipro.com | Développement : equity

Element

Become a Member


Continue