« Incertain bilan des commémorations»

Fondé sur des objectifs d’abord politiques puis scientifiques et culturels, le bilan des commémorations organisées en 2014 pour le centenaire de l’entrée en guerre en 1914 et le 70e anniversaire de la Libération en 1944 est difficile à établir « à chaud ».

En effet, initié sous l’ère du président de la République Nicolas Sarkozy par un groupe de communicants qui avaient déjà de beaux succès commémoratifs à son actif, le projet n’entendait, à l’origine, ne s’attacher qu’aux seules...
Details

1954, Larbi Ben Barek entre France et Afrique du Nord

À quelques jours de la « Toussaint rouge » qui lance la Guerre d’Algérie, les Bleus rencontrent une équipe d’Afrique du Nord avec la star Larbi Ben Barek dans ses rangs : tout un symbole !

Programmée au profit des sinistrés du terrible tremblement de terre qui a ravagé la région d'Orléansville en Algérie en septembre 1954, la rencontre qui se déroule au Parc des Princes quelques semaines plus tard, le 7 octobre, n'est pas d'un grand intérêt sportif. Il s'agit d'une opposition ent...
Details

« Germaine Krull (1897-1985), un destin de photographe » Exposition au Jeu de Paume jusqu’au 27 septembre 2015

Esprit libre, Germaine Krull est une figure majeure de l’histoire de la photographie. Son œuvre reste peu connue du grand public, du fait notamment de la perte ou de la destruction de nombre de ses négatifs et tirages originaux. L’exposition qui lui est consacrée au Jeu de Paume, jusqu’au 27 septembre 2015, offre une belle rétrospective à celle qui fut à la fois l’une des représentantes des avant-gardes des années 20-40, mais aussi une pionnière du photo-journalisme moderne.

Aprè...
Details

Identité nationale et esclavage en Caraïbe anglophone

La mémoire de l’esclavage n’est plus d’actualité dans la Caraïbe anglophone, à la différence de la Caraïbe francophone, en crise économique qui peine à transmettre un héritage historique riche. L’américanisation spectaculaire des sociétés à travers les médias et l’industrie du tourisme font rebondir les questions de la mémoire de la Plantation et de l’esclavage en Caraïbe.

À l’heure où le président de la République français inaugure le Mémorial ACTe en Guadeloupe qu’en est-il de...
Details

Des lieux de savoirs pour la colonisation : pourquoi cela bloque ?

En 2012, nous étions quelques-uns dans Libération à imaginer la nécessité d’un espace muséal sur le passé colonial en France (Manifeste pour un musée des histoires coloniales). Depuis trois ans, le paysage muséographique est en mouvement, à travers l’inauguration le 10 mai 2015 du Mémorial ACTe en Guadeloupe, avec celle du Mémorial de l’abolition de l’esclavage en mars 2012 à Nantes (inauguré le 25 mars 2012 par l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ay...
Details

Un Apartheid social, territorial, ethnique

Nous y sommes. Il y a dix ans, nous évoquions dans La Fracture coloniale, les effets délétères de processus postcoloniaux impensés, mais bien réels. Premier bilan de la France postcoloniale, ce livre avait en même temps rencontré le succès et suscité le débat, tout en se heurtant à de très fortes résistances. « Comment pouvez-vous oser suggérer que la France d’aujourd’hui est le produit d’une France coloniale disparue ? » « La France contemporaine n’est pas postcoloniale, tout le monde à les...
Details

Exhibit B force à voir le racisme les yeux dans les yeux.

Cela fait quatre ans que l’installation-spectacle de l’artiste sud-africain Brett Bailey se balade en tournée. Quatre années à interpeller sur la barbarie et le racisme à travers une exposition à l’esthétique aboutie et maîtrisée, travaillant le principe des zoos humains. Sauf que depuis quelques mois, Exhibit B suscite quelques remous, de la part de personnes n’ayant pour leur grande majorité pas vu la proposition.

Après l’annulation à Londres en septembre, c’est au tour de la F...
Details

Exhibit B à Saint-Denis, le théâtre face aux « antinégrophobes ».

La barrière a commencé à vaciller. Franco – alias le Pacificateur dans l’ancien groupe de rap La Brigade –, a grimpé sur la première marche le mégaphone à la main. « Mon corps n’est pas à vendre ! », « Décolonisons l’imaginaire ! », disaient les sages banderoles. « Salopards ! » a hurlé une pasionaria petite et baraquée. Et c’est alors que tout est parti en vrille : les barrières se sont effondrées, les grands costauds – tee-shirts noirs fraîchement endossés – de la Brigade antinégrophobie...
Details

Design : www.graphipro.com | Développement : equity

Element

Become a Member


Continue