Memoire Combattantes

Auteurs

Violaine Tisseau

Violaine Tisseau, historienne, chargée de recherche au CNRS, membre de l’Institut des mondes africains à Aix-en-Provence (IMAF, France), elle est spécialiste de l’histoire sociale de Madagascar. Elle a notamment publié Être métis en Imerina (Madagascar) aux XIXe-XXe siècles, Paris, Karthala, 2017 et « Quand l’intime défie l’ordre colonial. Les couples de Malgaches et d’Européennes dans les Hautes Terres centrales de Madagascar (1896-1960) », in Genre et Histoire, n° 7, 2010.

Isabelle Tracol-Huynh

Isabelle Tracol-Huynh, historienne, chercheuse associée à l’Institut d’Asie orientale de Lyon (France), elle est spécialiste de la prostitution en Indochine. Elle a notamment publié « The Shadow Theatre of Prostitution in French Colonial Tonkin: Faceless Prostitutes under the Colonial Gaze », in Journal of Vietnamese Studies, vol. 7, n° 1, 2012 et « Encadrer la sexualité au Viêt-Nam colonial : police des mœurs et réglementation de la prostitution (des années 1870 à la fin des années 1930) », in Genèses, n° 86, 2012.

Françoise Vergès

Françoise Vergès, politologue, titulaire de la Chaire « GlobalSouth(s) » au Collège d’études mondiales, Fondation Maison des Sciences de l’Homme à Paris (France), elle est spécialiste des politiques coloniales et des problématiques postcoloniales. Sa dernière publication est Le ventre des femmes. Capitalisme, racialisation, féminisme, Paris, Albin Michel, 2017. Elle vient de codiriger l’ouvrage Décolonisons les arts !, Paris, L’Arche, 2018.

Christina Wu

Christina Wu, historienne, maîtresse de conférences en histoire de l’Asie contemporaine à l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne (France), elle est spécialiste de l’histoire de l’enfance, du genre et de la colonisation. Elle a notamment publié « A Life of Make-Believe: Being Boy Scouts and “Playing Indian” in British Malaya, 1910-1942 », in Gender & History, vol. 26, n° 3, 2014 et « A Malayan Girlhood on Parade: Colonial Femininities, Transnational Mobilities and the Girl Guide Movement in British Malaya », in Transnational Histories of Youth in the Twentieth Century, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2015.

Jennifer Yee

Jennifer Yee, professeure associée à l’Université d’Oxford et Tutorial Fellow à Christ Church (Grande-Bretagne), elle est spécialiste de littérature française du XIXe siècle en lien avec l’orientalisme et le colonialisme. Elle a notamment publié Clichés de la femme exotique : un regard sur la littérature coloniale française entre 1871 et 1914, Paris, L’Harmattan, 2000, et The Colonial Comedy: Imperialism in the French Realist Novel, Oxford, Oxford University Press, 2016.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity