Memoire Combattantes

Auteurs

Christian Benoit

Christian Benoit, historien, chargé du département Symbolique et Traditions au Service historique de l’armée de terre (France), il est spécialiste d’histoire militaire. Il a notamment publié Le soldat et la putain, Paris, Éditions Pierre de Taillac, 2013 et a codirigé Un rêve d’aventure. Des troupes coloniales aux troupes de marine (1900-2000), Panazol, Lavauzelle, 2000.

Matthias Bjørnlund

Matthias Bjørnlund, historien, chef de recherche du département des études de l’Holocauste et du Génocide à Copenhague (Danemark), il est spécialiste de l’histoire des génocides européens. Il a notamment publié « “A Fate Worse Than Dying”: Sexual Violence during the Armenian Genocide », in Brutality and Desire: War and Sexuality in Europe’s Twentieth Century, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2009 et « “The Big Death”: Finding precise terminology for the murder of the American people », in Mirror-Spectator, n° 40, 2015.

Pascal Blanchard

Pascal Blanchard, historien, chercheur au CNRS au laboratoire Communication et Politique (France), codirecteur du Groupe de recherche Achac (colonisation, immigration, post-colonialisme), il est spécialiste de la question coloniale, de l’histoire des immigrations et des enjeux post-coloniaux. Il a notamment co-dirigé La République coloniale. Essai sur une utopie, Paris, Albin Michel, 2003 et Human Zoos. Science and Spectacle in the Age of Colonial Empires, Liverpool, Liverpool University Press, 2009. Il a aussi publié L’invention de l’Orient (1860-1910), Paris, La Martinière, 2016 et a codirigé Images et colonies. Iconographie et propagande coloniale sur l’Afrique française de 1880 à 1962, Paris, BDIC/MHC/Groupe de recherche Achac, 1993.

Gilles Boëtsch

Gilles Boëtsch, anthropobiologie, directeur de recherche émérite au CNRS, membre de l’UMI Environnement, Santé, Sociétés à Dakar (Sénégal), il est spécialiste de la représentation et de la mise en scène des corps. Il a notamment codirigé Corps normalisé, corps stigmatisé, corps racialisé Bruxelles, De Boeck, 2007 et Exhibitions. L’invention du sauvage, Arles/Paris, Actes Sud/Musée du quai Branly, 2011. Il a aussi codirigé Zoos humains et exhibitions coloniales. 150 ans d’inventions de l’Autre, Paris, La Découverte, 2011 et Dictionnaire du corps, Paris, CNRS Éditions, 2015.

Capucine Boidin

Capucine Boidin, anthropologue, maîtresse de conférences à l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle (France), elle est spécialiste en anthropologie historique des métissages, des guerres, des langues amérindiennes et du genre en Amérique latine. Elle a notamment codirigé les dossiers Amériques métisses pour la revue Clio. Femmes, Genre, Histoire, 2008 (dont sont tirées les deux notices publiées dans Sexe, race & colonies) et Université et construction des savoirs pour la revue IdeAs, 2012.

Jennifer Anne Boittin

Jennifer Anne Boittin, historienne et professeure associée à l’Université de l’État de Pennsylvanie (Penn State, États-Unis), elle est spécialiste de l’histoire du colonialisme français, du genre, du féminisme et de la « race ». Elle est notamment l’auteure de Colonial Metropolis: The Urban Grounds of Anti-Imperialism and Feminism in Interwar Paris, Lincoln, University of Nebraska Press, 2010 et de « The Militant Black Men of Marseille and Paris, 1927-1937 », in Black France/France noire: The History and Politics of Blackness, Durham/Londres, Duke University Press, 2012.

Catherine Brun

Catherine Brun, professeure de littérature et de théâtre de langue française à l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle (France), elle est spécialiste des modalités contemporaines de l’écriture des événements historiques et politiques. Elle a notamment codirigé Guerre d’Algérie : les mots pour le dire, Paris, CNRS ☺Éditions, 2014 et Guerre d’Algérie : le sexe outragé, Paris, CNRS Éditions, 2016.

Elisa Camiscioli

Elisa Camiscioli, historienne, professeure agrégée en histoire à la Binghamton University (SUNY, États-Unis), coéditrice du Journal of Women’s History, elle est spécialiste des questions de genre et  race » dans l’Europe contemporaine. Elle a notamment publié Reproducing the French Race: Immigration, Identity, and Embodiment in Twentieth-Century France, Durham/Londres, Duke University Press, 2009 et « Women, Gender, Intimacy, and Empire », in Journal of Women’s History, vol.25, n° 4, 2013.

Sylvie Chalaye

Sylvie Chalaye, anthropologue et historienne, codirectrice de l’Institut de recherche en études théâtrales de l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle (France), elle est spécialiste des arts du spectacle et des représentions du monde noir dans les sociétés occidentales. Elle a notamment publié « Cirques, scènes et café-théâtre ou le mélange des genres (1850-1930) », in Exhibitions. L’invention du sauvage, Arles/Paris, Actes Sud/Musée du quai Branly, 2011 et Culture(s) noire(s) en France : la scène et les images, Africultures, n° 92-93, 2013.

Antoine Champeaux

Antoine Champeaux, historien, spécialiste de l’histoire des troupes coloniales de l’armée française, il a été conservateur du Musée des troupes de marine de Fréjus (France). Il est notamment l’auteur de « La culture post-coloniale au sein de l’armée et la mémoire des combattants d’outre-mer », in Culture post-coloniale. Traces et mémoires coloniales en France (1961-2006), Paris, Autrement, 2006 et a codirigé La Force noire. Gloires et infortunes d’une légende coloniale, Paris, Tallandier, 2006.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity