Memoire Combattantes

Bibliographie

Antoine Barjini, Le corps à nu. Manuel de morphologie, Paris, La Découverte, coll. Dominique Carré, 2017.

La morphologie, cette science de l’observation, est pour l’auteur le point de départ pour apprécier la diversité des corps, loin des représentations de masse et des idéaux publicitaires. Il propose ainsi de regarder l’« Autre » et d’apprécier sa différence et sa singularité avec bienveillance.

Yaa Gyasi, No Home, Paris, Calmann-Lévy, 2017.

Deux sœurs. Deux siècles et demi d’histoire. De la traite des esclaves au Ghana à l’Amérique du XXe siècle, l’auteure nous livre, de génération en génération, une véritable fresque historique qui évoque tout à la fois le commerce triangulaire, l’esclavagisme, les violences envers les femmes, la ségrégation raciale, le métissage, le rapport au corps…

Évelyne Heyer, Carole Reynaud-Paligot, Nous et les autres. Des préjugés au racisme, Paris, La Découverte, 2017.

Qu’est-ce que le racisme ? Pourquoi le racisme se manifeste-t-il ? Tous les hommes sont-ils racistes ? L’ouvrage Nous et les autres. Des préjugés au racisme aborde ces questions, en lien avec l’exposition éponyme qui s’est tenue du 31 mars 2017 au 8 janvier 2018 au Musée de l’Homme à Paris.

Bernard Lavallé (dir.), Transgressions et stratégies du métissage en Amérique coloniale, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2017.

Cet ouvrage collectif se penche sur les questions de métissage dans l’ancienne Amérique espagnole. Il s’agit de regarder le métissage américain comme un processus riche, dynamique et créateur.

Nicolas Bancel, Pascal Blanchard, Dominic Thomas, Vers la guerre des identités ? De la fracture coloniale à la révolution ultranationale, Paris, La Découverte, 2016.

Suite logique de La fracture coloniale (2005), cet ouvrage collectif dresse le bilan des crises identitaires et sociales qui secouent la France : repli identitaire, haine de l’« Autre », progression des partis nationalistes.

Rebecca Peabody, Consuming Stories: Kara Walker and the Imagining of American Race, Berkeley, University of California Press, 2016.

À travers la lecture de l’œuvre de l’artiste américaine Kara Walker, l’auteure revient sur l’engagement de cette plasticienne dont le travail aborde les questions de race, de genre, de sexualité, et de domination ainsi que la représentation des femmes noires dans la culture populaire américaine.

Jyoti Puri, Sexual States: Governance and the Struggle over the Antisodomy Law India, Durham & Londres, Duke University Press, 2016.

L’auteure entend ici démontrer l’étroite connexion entre régulation de la sexualité et politique gouvernementale indienne.

Colette Guillaumin, Sexe, race et pratique du pouvoir. L'idée de nature, Paris, Éditions iXe, 2016.

L’auteure développe dans son ouvrage le concept d’appropriation comme un théorie centrale des rapports entre les sexes. Elle théorise les notions de « sexage », qui s’exprime dans l’appropriation et le contrôle « privé » des corps, par opposition à une « appropriation collective » quand le corps des femmes est disponible à l’ensemble du groupe des hommes.

Catherine Brun, Todd Shepard, Guerre d'Algérie : le sexe outragé, Paris, CNRS Éditions, 2016.

Convoquant des champs d’études aussi divers que l’histoire, la sociologie, l’anthropologie ou encore la littérature et les arts plastiques, l’ouvrage propose une réflexion sur la violence coloniale – et particulièrement les violences sexuelles – en Algérie.

Jean-François Staszak, Lionel Gauthier, Clichés exotiques. Le Tour du Monde en photographies (1860-1890), Paris, Jean-Pierre de Monza, 2015.

Produits en masse dans les années 1860-1890, les tirages photographiques témoignant de voyages aux quatre coins du monde sont révélateurs du goût pour l’exotisme qui prévalait alors dans les salons européens. L’ouvrage propose d’en faire une lecture critique, à même de souligner l’extrême violence dont ces documents, marqués par l’idéologie coloniale, sont pourtant empreints.

Design : www.graphipro.com | Développement : equity