FILMS

Michel MALINOVSKY raconté par Jacob Desvarieux

Biographie

Michel Malinovsky est né le 10 mai 1942 à Liège (Belgique). Ses parents, ukrainiens, appartiennent à cette petite noblesse terrienne chassée par la révolution bolchévique. Michel Malinovsky est d’abord élevé par sa grand-mère à Bruxelles, avant de rejoindre à l’âge de 10 ans la Vendée et le bateau sur lequel vivent ses parents. Son pire souvenir reste la navigation : malade en mer, la voile l’intéresse alors peu. Pourtant, à 15 ans, son aversion pour la navigation se transforme en passion.

En 1964, Michel Malinovsky rejoint Paris. Il signe des piges pour Neptune, participe aux essais de bateaux publiés par la revue. Il se passionne pour la régate. En 1965, il est équipier sur le voilier qui gagne le championnat de course au large. Il devient ensuite préparateur de bateaux. Sa première expérience en haute mer se déroule dans des conditions dantesques. Il en sort marqué, mais ravi. Michel Malinovsky, qui dit admirer les comédiens et les musiciens solistes, s’engage dans la navigation en solitaire. En 1970, il finit second de la course en solitaire de l’Aurore. L’année suivante, il décide de prendre de nouveau le départ de cette course. Après 148 heures de course, Michel Malinovsky franchit en vainqueur la ligne d’arrivée. Talentueux, il est engagé pour la première édition de la course autour du monde en équipage, en 1973. Exigeant, intransigeant, les conflits à bord sont nombreux… Il est débarqué. C’est un homme de passion…

En 1978, il participe à la première route du Rhum sur un monocoque de 21 mètres. Il est coiffé sur la ligne par le petit trimaran de Mike Birch. Lui, pour qui « seule la victoire est jolie », ne saurait se satisfaire d’une seconde place, résultat auquel s’ajoute la tragique disparition d’Alain Colas. À partir de 1979 il est conseiller pour un chantier nautique, puis directeur de course. En 1981, il bat le record de traversée de l’Atlantique en monocoque. Il se retire de la compétition de haut niveau et devient expert maritime. Michel Malinovsky disparaît le 20 juin 2010, après avoir marqué ce demi-siècle de sa passion pour  la mer.

  • Site fédération : http://www.ffvoile.fr/ffv/web/
  • Livres : Seule la victoire est jolie Broché de Malinovsky Michel et Jean Noli, Emom Neptune, 1979.

Liens externes :



140x140
140x140

(1942-2010) Ukraine. Discipline : Voile

Design : www.graphipro.com | Développement : equity